Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2010

John Swinton a dit...

 

John swinton.jpgÀ New York, lors d'un banquet, le 25 septembre 1880, le célèbre journaliste John Swinton se fâche quand on propose de boire un toast à la liberté de la presse :

« Il n'existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n'ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l'opinion au service des Puissances de l'Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l'intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! » (Cité dans : Labor's Untold Story, de Richard O. Boyer and Herbert M. Morais, NY, 1955/1979.)

 

 

08:53 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : journalistes

Commentaires

Mon Dieu!
Quel franc parlé. J'ai frissonné en lisant cette déclaration.
Merci d'avoir proposé ce texte à tes lecteurs!
Tony

Écrit par : Tony | 17/02/2010

Vérité encore plus d'actualité. Comme quoi, rien ne change dans le monde. L'illusion du changement n'est que le fait de l'évolution technique qui nous asservit encore plus.

Écrit par : AHAE | 17/02/2010

La liberté de la presse était déjà très relative (pour ne pas dire illusoire) à cette époque... Elle n'a fait que décroître depuis...

Écrit par : CCRIDER | 17/02/2010

Oui, CCRider.
L'homme qui a dit cela vivait au 19ième siècle...
Ceux du 20 et 21ième recourent à d'autres techniques de provocation comme le sexe, la brutalité... ou la déglingue (quand on a de la chance)...
Parce que l'honnêteté, c'est démodé et l'honneur, vraiment trop ringard.
:-(

Écrit par : Tony | 17/02/2010

Les journalistes honnêtes sont ceux qui démontrent par a+b que les taxes n'ont pas le droit d'exister, et que les individus ont le devoir d'être armés.

Écrit par : Ben | 18/02/2010

A part toi, je n'en connais pas d'autres qui le fassent... (Contribuables associés ? Et encore...)

Écrit par : CCRIDER | 18/02/2010

Les commentaires sont fermés.