Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2010

Polybe a dit, il y a fort longtemps...

 

polybe.jpgLes mêmes causes produisent les mêmes effets, la nature humaine ayant beaucoup moins évolué au fil des siècles que nos contemporains le croient. Voici, pour enrichir la réflexion de nos contemporains sur notre situation, un texte de Polybe, mort en 124 avant Jésus-Christ et témoin consterné de la décadence de la Grèce :

« Nous n'avons eu à subir ni épidémies, ni guerres prolongées, et pourtant les villes sont désertes et les terres stériles. Nous manquons d'hommes parce que nous manquons d'enfants. On aime trop l'argent et le bien-être, pas assez le travail. Par suite, on ne veut plus se marier, ou, si l'on se marie, on tâche de n'avoir pas plus d'un ou deux enfants, afin de les élever dans le luxe et de leur laisser un plus bel héritage. »

 

 

09:04 Publié dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : décadence

Commentaires

On dirait que l'histoire se répète...

Écrit par : Tony | 10/04/2010

Les commentaires sont fermés.