Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2010

Kangouroad movie (A.D.G)

 

Au fin fond de l'outback australien, deux gardiens de la barrière anti-dingos, Paddy O'Flaherty, un blanc désenchanté ancien des SAS et Pickwick, un énigmatique aborigène, découvrent non loin de leur campement cinq cadavres dont quatre sont atrocement mutilés. Et ils aperçoivent avec effroi une silhouette qui n'a rien d'humain disparaître dans la nuit. Débute alors dans le bush sauvage une enquête difficile hantée par la culture millénaire des Abos du Queensland qui leur fera rencontrer une étonnante Suissesse randonneuse, un allemand prétendument nazi et une tribu belliqueuse prête à tout pour rendre infernale la vie des compagnies minières, de la police, des propriétaires terriens et autres Blancs bien loin d'être eux-même des anges. Le tout sur fond de trafics des plus surprenants.

Ce livre, présenté comme thriller et policier par Folio, est aux antipodes (c'est bien le cas de le dire) de la production habituelle d'A.D.G. Ici, le dépaysement est total pour le lecteur, plus de polar provincial franchouillard avec ses truands à la San-Antonio, mais bien une sorte de road-movie quasi cinématographique dans un décor totalement exotique et parfaitement décrit : le Queensland australien dans toute sa sauvagerie écrasée de soleil et de sècheresse. Il faut préciser que ce livre est le tout dernier d'A.D.G et qu'il l'a rédigé suite à un long séjour là-bas, ce qui se sent à la lecture. Plus que l'histoire distillée sur un tempo un peu poussif, c'est le pays lui-même qui représente le centre d'intérêt principal de ce livre qui mérite d'être lu simplement pour parfaire notre connaissance de ce pays lointain aux habitants plutôt étranges. (On apprend énormément sur les aborigènes) Mais ne cherchez pas le style qui a fait la réputation de l'auteur. Ici, plus d'argot, plus de langue verte, plus de jeux de mots, plus de trouvailles truculentes, juste du classique et de l'efficace, un peu à l'américaine. Dommage.

3/5

 

 

09:09 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : thriller

Commentaires

Mmmmh!
Ca donne envie!
C'est tellement difficile de trouver ce genre de littérature en France!
Bref,
merci pour le billet!

Écrit par : beatrice-orpostal | 02/06/2010

je viens de terminer "J'ai déjà donné" qui est d'une inspiration plus traditionnelle

Écrit par : Paul-Emic | 03/06/2010

Dans "J'ai déjà donné", A.D.G s'est offert le luxe d'un règlement de comptes en règle, balançant à tout va sur "Machin", alias S de B (+) qui l'avait très mal pris à l'époque au point de se fâcher avec un ami de trente ans.
Difficile de faire la part du romanesque et de la réalité. Sans doute A.D.G a-t-il un peu forcé le trait et est-il tombé dans la caricature ? Mais il y a aussi pas mal de vrai dans ce qu'il raconte...

Écrit par : CCRIDER | 04/06/2010

n'ayant pas été un intime de SdB et même ne l'ayant jamais rencontré, difficile de savoir si ce qu'ADG raconte contient une seule once de vérité, à part le passé FM dont SdB n'a jamais fait mystère, au moins pendant ses 10 dernières années.
Journaliste raté, c'est une question d'appréciation, quant à pornographe et escroc à la généalogie on peut à bon droit être dubitatif.

Écrit par : Paul-Emic | 04/06/2010

A.D.G l'accuse aussi d'être un provocateur plus ou moins instrumenté par les RG et autres officines plus ou moins secrètes.
Moi non plus, je n'ai jamais été un intime de SdB, tout au plus ai-je pu avoir un long entretien avec lui où il m'a parlé de son passé FM et du fait qu'il n'avait pas de carte de journaliste. Le livre n'était pas paru à l'époque. J'ai su qu'il avait très mal pris ces "révélations" par un autre canal.

Écrit par : CCRIDER | 05/06/2010

Les commentaires sont fermés.