Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2012

Bienvenue sur Déliciosa (Chapitre 6/2ème partie)

Bienvenue sur Deliciosa couv.jpgJohn et Tom éclatèrent de rire et le trio se dirigea vers le bar pour prendre un cocktail sans alcool, confortablement installés sous les parasols. Les deux hommes, sans même s’être concertés, ne jugèrent pas utile d’informer Eva de leur découverte…

Après le dîner qui ne fut qu’un nouveau gavage d’oies humaines, la plupart des résidents restèrent affalés dans les fauteuils du club, occupés à digérer leur pantagruélique repas. Un certain nombre préféra remonter dans les chambres. Il n’en resta qu’une petite minorité pour s’élancer sur la piste de danse. Oncle Tom accapara Eva Brown pour une série de doo-boops endiablés. John les accompagnait en tapant des mains. Quand le rythme ralentit, Alena apparut dans une robe fourreau de soie bleue marine qui s’harmonisait avec la couleur de ses yeux d’un gris bleu métallique. Elle se dirigea vers John qui l’entraîna immédiatement vers la piste de danse pour un glouslow lascif, la belle se frottant délicieusement contre lui.

Pendant ce temps, Eva et Tom dansaient, tendrement enlacés quand un éphèbe athlétique et brun tenant par la main une délicieuse eurasienne en robe de soie rouge, fendue très haut, s’approcha d’eux et s’imposa en leur disant : « Changement de partenaires… »

La belle se lova dans les bras du grand noir pendant que l’escort boy basané enlaçait langoureusement la jolie métisse. La longue série de glouslows se transforma en une suite de frottis frottas fort excitants, le bas ventre des filles titillant celui des garçons qui, évidemment ne restaient pas insensibles. Chacun de leur côté, John et Tom se demandaient jusqu’où les deux escort girls étaient prêtes à aller… Eva, elle-même se sentait attirée irrésistiblement par le boy qui se prénommait Anlow alors que quelques minutes auparavant, elle fondait littéralement devant Tom. Une sorte de charme étrange et un peu malsain s’emparait des trois couples. Les mains caressaient, tâtaient, palpaient. Les corps se frôlaient, se cherchaient. L’excitation montait, montait et d’un seul coup retomba, dès que la musique s’arrêta. John fut le premier à se ressaisir. Alena était charmante, mais il sentait qu’elle l’attirait vers une voie de traverse, une fausse route. Son cœur lui parlait de Lilia alors que son corps s’échauffait pour l’allemande. Tom en était au même point avec Félina, sa partenaire asiatique si souple et si caressante.

- J’en ai un peu assez de la danse, fit-il. Si on allait jouer au casino ?

John et Eva approuvèrent immédiatement alors que les trois autres essayaient de les retenir sur la piste. Le casino et ses jeux d’argent l’emportèrent sur la danse et ses préludes sexuels. Le lieu était luxueux avec ses moquettes épaisses, ses lustres de cristal, ses tables de bois précieux. D’interminables séries de machines à sous s’alignaient le long des murs, attendant en clignotant les clients pour les dépouiller. Des croupiers obséquieux en smoking noir lançaient leurs classiques : « Faîtes vos jeux ! Rien ne va plus ! »

- Et si on s’installait à cette table de tami ? proposa Eva Brown. C’est tellement amusant !

Les deux amis n’y virent aucun inconvénient. Ils passèrent à la caisse convertir en jetons la somme d’argent qu’ils voulaient jouer en présentant tour à tour leur bracelet magnétique de paiement. Ils convertirent environ cent dolros chacun et John fit remarquer que les escorts avaient filé discrètement.

- Je me demande ce que nous voulaient ces gens, dit Tom en s’asseyant à la table de jeu. Des filles magnifiques qui apparaissent soudain, vous aguichent et disparaissent peu après, c’est assez bizarre…

- J’appelle ça des allumeuses, commenta John.

- Et pour les hommes, est-ce qu’on dit « allumeur » ? demanda Eva.

A SUIVRE

09:10 Publié dans Concept, Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Merci pour ce post il est génial et bonne continuation pour ton blog! :)

Marie.

Écrit par : ANPE Moulins | 12/07/2012

Les commentaires sont fermés.