Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2013

Pensées plus ou moins correctes (7)

BARBARIE

barbare.jpg« La barbarie est l'enfance des races. Elle se reconnaît à la prépondérance du corps sur l'esprit. Le barbare vit du sang et non de la pensée. Quand, au contraire, l'esprit commence à prévaloir sur le corps, c'est le règne de la civilisation qui s'annonce : règne illustre consacré par le développement des lettres, des sciences et des arts, par une activité grave et simple qui remplit la vie en l'élevant. A l'époque de décadence, le corps reprend le dessus, non plus le corps grossier du barbare, mais le corps poli, parfumé, usé, pétri d'intelligence, et, toutefois, revenu aux instincts les plus vils, instincts que l'ignorance n'excuse plus, que la vigueur n'explique pas, et qui font de l'âme ainsi tombée le repaire ignoble d'un égoïsme délicat et subtil. L'état sauvage, le dernier de tous, est le retour à la barbarie, mais à une barbarie ruinée, qui n'est plus même capable de soutenir les rudiments d'une société. »

(Henri-Dominique Lacordaire)

« Partout où il y a un mélange de religion et de barbarie, c'est toujours la religion qui triomphe ; mais partout où il y a un mélange de barbarie et de philosophie, c'est la barbarie qui l'emporte. »

(Rivarol)

Commentaires

«Partout où il y a un mélange de religion et de barbarie, c'est toujours la religion qui triomphe"

Ce jouir 16 mars mais de l'an 1244, reddition de Montségur. 215 hommes et femmes périront sur le bûcher.
Le grand vainqueur est-il là la barbarie ou la religion ? Je crois que quand il a écrit ça, Rivarol a du abuser du vin de messe.

Écrit par : AHAE | 16/03/2013

@AHAE : Il y a une subtilité dans cette phrase. En effet, où se trouve la barbarie et où se trouve la religion dans votre exemple ? Tout comme le résistant de l'un est le terroriste de l'autre, pour les uns, il s'agira de religion et pour les autres de superstition (barbarie). En fait, c'est la seconde partie qui est vraiment intéressante. Et là, Rivarol n'avait pas abusé de la dive bouteille, mais vu très juste. Cette barbarie amenée par la philosophie nous la voyons tous les jours...

Écrit par : CCRIDER | 16/03/2013

Mon commentaire était biens dans le sens de votre explication, mais je ne ressens pas du tout cette dualité dans la citation de Rivarol. Vae victis.

Écrit par : AHAE | 17/03/2013

Les commentaires sont fermés.