Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2015

La dinde et le chapon (Fable)

images.jpgIl était une fois une dinde qui rencontra

Un jeune et charmant chapon

Fraîchement émoulu de l'ENA

L'école nationale des ânons

Bâtés, technocrates patentés

Et crânes d'oeufs réputés.

La dinde blonde fut aussitôt séduite

Et sous influence vite conduite.

Le beau chapon sortait de l'IGA,

Annexe de la maison poulaga

Où le Sinistre de l'Intérieur

Place ses éléments les meilleurs.

Ils en sortent pour devenir préfets

Et même d'Andorra grands Viguiers

Curieusement le chapon choisit de quitter

Ce brillant service si prometteur

Pour devenir simple et pouilleux bretteur

D'un parti bleu marine bien marginalisé.

Immédiatement il s'employa

De fond en comble à le bouleverser.

A grands seaux, les étables fascistes il nettoya

Les vieux ringards il sut dehors les jeter.

Quand le chapon sera venu au bout de sa mission,

Qu'il aura terminé ses exécutions,

Liquidations, dédiabolisations,

Normalisations et régularisations,

Il se verra attribuer une grosse préfecture

Voire une belle, bonne et grande sinécure.

Quant à la dinde il ne pourra lui rester,

Une fois le père et le pays trahis,

Et tous les rêves de gloire enfuis,

Que ses yeux bleus pour pleurer.

 

(John von La Fountain jr. D'après une lettre de Théofrède)

08:34 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

c'est bien possible

Écrit par : Paul-Emic | 23/05/2015

De toute façon je considère que le train est passé en 2002 et malheureusement il ne s'est pas arrêté. Tout le reste n'est plus que combat d'arrière-garde jusqu'à (peut-être mais pas assurément) la guerre civile.

Écrit par : Paul-Emic | 23/05/2015

Les commentaires sont fermés.