Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2015

Pensées plus ou moins correctes (54)

index.jpgFIDELITE

« Il y a des femmes qui n'aiment pas faire souffrir plusieurs hommes à la fois, qui préfèrent s'appliquer à un seul : ce sont les femmes fidèles. »

(Alfred Capus)

FIERTE

« Ce qu'il y a de plus embarrassant quand on n'est pas né riche, c'est d'être né fier. »

(Vauvenargues)

« La fierté a rarement un juste milieu, on en a trop ou pas assez. »

(Comtesse de Blessington)

FILLE

« Il y a deux sortes de filles : les filles comme il faut et les filles comme il en faut. »

FILS

« Les fils continuent ce que les pères ont commencé. »

(Proverbe chinois)

FIN

« En toute chose, il faut considérer la fin. »

(Jean de La Fontaine)

FIN DES DEMOCRATIES

« La fin des démocraties est marquée par les mêmes symptômes : les libertés deviennent des crimes, les droits deviennent des privilèges, le bavardage remplace la pensée, le langage devient technique et rhétorique, les discours tiennent lieu d'action et les déjections de discours, les lois nourrissent les bureaucrates qui les votent et les administrent, l'état est à la fois omniprésent et impotent. »

(M.G. Dantec)

FIN DU MONDE

« La fin du monde a bien eu lieu. Elle n’a pas eu lieu un jour précis, mais s’est étalée sur plusieurs décennies. Le monde qui a disparu était un monde où la plupart des enfants savaient lire et écrire. Où l’on admirait les héros plutôt que les victimes. Où les appareils politiques n’étaient pas encore devenus des machines à broyer les âmes. Où l’on avait plus de modèles que de droits. Un monde où l’on pouvait comprendre ce que voulait dire Pascal quand il affirmait que le divertissement nous détourne d’être vraiment hommes. Un monde où les frontières garantissaient  à ceux qui y vivaient une façon d’être et de vivre qui leur appartenait en propre. C’était un monde qui avait aussi ses défauts et qui fut même parfois horrible, mais la vie quotidienne du plus grand nombre y était au moins réglée par des dispositifs de sens aptes à dispenser des repères. Par le truchement des souvenirs, ce monde reste familier à beaucoup. Certains le regrettent. Il ne reviendra plus. »

(Robert de Herte, « Eléments », numéro 146.)

FLATTERIE

« La flatterie est une fausse monnaie qui n'a cours que par notre vanité. »

« On croit haïr la flatterie, mais on ne haït que la manière de flatter. »

(La Rochefoucauld)

« La flatterie est le miel et le condiment de toutes les relations entre les hommes. »

(Platon)

09:19 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

vivent les filles comme il en faut, dispensatrices de plaisir et de bonheur.

Écrit par : Paul-Emic | 01/10/2015

Les commentaires sont fermés.