Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2019

Poèmes pour petits et grands (66)

montherlant.jpgLes sauteurs de haies

 

Ils abordent la haie à toute allure,

Ils la franchissent dans la foulée.

Elle n’est pas sautée mais annulée :

Elle s’est trouvée sous l’enfourchure…

 

Il n’y a pas de temps d’arrêt,

On fait trois pas entre les haies.

 

Droite est la jambe pour attaquer.

Le corps effleure le bois à peine.

L’autre jambe se laisse emporter.

Nonchalante, elle a effacé

Sous elle la hauteur vaine…

Douceur parfaite ! O volupté

De voir comme elle est molle et traîne

Au haut de sa rapidité !

 

Ils passent ! La ligne est passée !

Aux doigts, l’azur du fil de laine.

 

Elle expire, la vague humaine.

 

Ils coulent sur leur lancée.

 

(Henry de Montherlant)

17:27 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.