Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2019

Les milliards du train de Neuvic (Guy Penaud)

Les-milliards-du-train-de-neuvic_1997.jpgLe 26 juillet 1944, divers groupes de résistance (FFI, FTP, AS, etc.) réussissent le coup de force incroyable de s’emparer de la somme fabuleuse de 2 milliards 280 millions de francs transportés dans un wagon du train Périgueux-Bordeaux lors de son arrêt à la gare de Neuvic sur l'Isle, en Dordogne. Ce vol à main armée le plus important de l’Histoire car bien plus important que l’attaque célèbre du train Glasgow-Londres se déroula sans violence aucune, le directeur de la Banque de France de Périgueux, le Préfet et même les quatre policiers de l’escorte étant plus ou moins complices du coup de main. Il n’en fut pas de même de la répression menée par la Milice, la Gestapo et ses supplétifs maghrébins qui furent responsables de la mort de 42 jeunes résistants…

« Les milliards du train de Neuvic » est un ouvrage historique tout à fait intéressant sur un fait un peu oublié de nos jours et même passé sous silence dans les années d’après guerre. En effet, si les membres de l’équipe d’une centaine de personnes qui réalisèrent l’exploit se montrèrent d’une probité absolue, il n’en fut pas de même de bien d’autres entre les mains desquels transita cette montagne d’argent. Un parti politique (qui n’est pas nommé dans l'ouvrage et c’est bien regrettable) en profita très largement. On prétendit que 5 ou 8 millions servirent également à payer une rançon pour libérer André Malraux emprisonné à Toulouse. Ce qui est totalement faux, cette libération ne coûta rien, mais l’argent disparut. Toutes sortes d’associations plus ou moins bidon en profitèrent et pas mal d’individus comme un certain Urban, agent russe ou yougoslave, qui, après s’être distingué par sa cruauté lors de l’Épuration se retrouva soudain à la tête d’une belle fortune placée en œuvres d’art et s’offrit même une luxueuse galerie d’art à Paris. Et tant d’autres. Seuls quelques millions purent être récupérés par la Banque de France. Cet ouvrage, très documenté et très bien illustré par de nombreux documents, se termine par une liste fort longue de tous les protagonistes de l'affaire et de tous les groupes de résistance de la région.

4/5

08:35 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)