Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2018

Pensées plus ou moins correctes (141)

Karr.jpgOPPOSITION

« L’opposition systématique se donne bien garde de demander quelque chose qu’elle pourrait obtenir car alors il lui faudrait être contente ; et être contente pour l’opposition, c’est cesser d’être. »

(Alphonse Karr)

OPPRESSION

« Une même loi pour le lion et pour le bœuf, c’est l’oppression. »

(William Blake)

OPTIMISME

« L’optimisme vient de Dieu. Le pessimisme est né dans le cerveau de l’homme. »

(Proverbe soufi)

« Il faut toujours agir à la fois avec l’optimisme de la volonté et le pessimisme de la raison. »

(Gramsci)

« Le comble de l’optimisme, c’est de rentrer dans un grand restaurant et de compter sur la perle qu’on trouvera dans une huitre pour payer la note. »

(Tristan Bernard)

OPTIMISTE

« L’optimiste proclame que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles. Le pessimiste redoute que cela ne soit vrai. »

« Optimiste : un homme qui croit que le mariage est une loterie. »

« Un optimiste voit toujours le bon côté des malheurs des autres. »

« L’humanité ne produit des optimistes que lorsqu’elle a cessé de produire des heureux. »

(G. K. Chesterton)

« Peut-être peut-on être optimiste parce qu’on a le droit d’espérer que Dieu existe. »

(Jean d’Ormesson)

03/12/2018

Dealer du Tout-Paris (Gérard Fauré)

Dealer du tout-Paris.jpgNé au Maroc de mère maghrébine et de père français, Gérard se révéla très vite un garçon difficile et rebelle à toute autorité. Bien qu’issu d’une famille très aisée, son père médecin était un intime du roi, très jeune, il commença à fuguer, à trainer avec des voyous dans les rues de Casablanca et même à voler. Il se fait la main en pillant les troncs des églises et commence très jeune une vie de délinquance. Il se lance dans le trafic de cannabis, fait de la prison. Devenu tireur d’élite suite à son passage dans l’armée, il exécute quelques basses œuvres comme l’élimination de terroristes de l’ETA pour le compte du SAC de Charles Pasqua avant de devenir un des proches de grands truands comme Gaétan Zampa et Francis le Belge. C’est le faussaire Fernand Legros qui l’introduira dans les milieux parisiens les plus huppés où il deviendra le dealer préféré de la jet-set, des artistes et des hommes politiques…

« Dealer du Tout-Paris » est un témoignage relatant toute une vie de truanderies diverses et variées. Fauré a sévi dans bien des domaines et dans pas mal d’endroits (Maroc, Espagne, Pays-Bas et France). Il a payé sa dette avec 18 années de prison et semble maintenant décidé à se ranger des voitures, du moins le déclare-t-il en fin d’ouvrage. Le lecteur qui s’attend à des révélations croustillantes sur les grands de ce monde en sera un peu pour ses frais. En dehors de Chirac, Pasqua, Philippe Léotard, Hallyday, de Niro, Grace Jones, Fiona Gélin, Sagan, Mourousi ou Delarue, il n’implique en fait que très peu de « people », la plupart du temps décédés. Lesquels pourront donc difficilement contester s'être approvisionné chez lui. C’est d’ailleurs le point faible de ce récit qui se lit comme un roman malgré un style peu travaillé. Tout y semble rocambolesque, incroyable et parfois même invraisemblable. Ces aventures sont tellement extraordinaires qu’elles en deviennent difficilement crédibles. Même en se disant que la réalité dépasse souvent la fiction, on ne peut s’empêcher de se demander si l’auteur ne serait pas un tantinet mythomane sur les bords en plus d’être « un voyou infréquentable », comme il se qualifie lui-même.

3/5

09:04 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

02/12/2018

Le dernier des Spartians (roman)

08:28 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

01/12/2018

Des pensées sans compter (Philippe Bouvard)

Des pensées sans compter.jpg« Le métier d’homme politique repose sur l’art de se rappeler périodiquement au bon souvenir de concitoyens dont on tire ses revenus en écornant les leurs. »

« La vie : ce dérisoire et prétentieux ballet dansé par des condamnés à mort. »

« Les affaires d’abus de biens sociaux : on ne divise pas pour régner, on additionne pour nuire. »

« Travaille qui veut. Travaille qui peut. Travaille qui ne sera pas remplacé par un robot. Travaille qui ne pense pas à ses impôts. »

« Le népotisme constitue la seule arme absolue contre le chômage de certains jeunes. »

« Des pensées sans compter » est un recueil de bons mots, de maximes, d’aphorismes, de traits d’esprit et autres trouvailles langagières surgies de l’esprit malicieux et observateur de leur auteur, un certain Philippe Bouvard, plus connu comme présentateur-animateur télé que comme écrivain. Tous sont marqués au coin de l’humour, de la dérision, de l’auto-dérision et du bon sens. Quel plaisir de pouvoir se régaler de ces petites pépites d’intelligence et de finesse digne des plus grands (Courteline, Allais ou Guitry) ! Le délicieux auteur, esprit brillant et ironique porte un regard aigu et parfois désabusé sur la réalité de notre société, sur les travers de nos contemporains et sur ses propres faiblesses ou incertitudes. Un ouvrage à lire, relire, consulter, picorer avec toujours autant d’appétit. Comme quoi la sagesse et l’acuité de l’analyse peuvent aussi se nicher dans les couloirs de l’abêtissant média boursoufflé.

4,5/5

08:22 Publié dans Humour, Livre | Lien permanent | Commentaires (0)