Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2015

Pensées plus ou moins correctes (47)

index.jpgESPRIT

« On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie. »

(Sénèque)

« Il ne suffit pas d'avoir de l'esprit. Il faut en avoir encore assez pour s'abstenir d'en avoir trop. »

(André Maurois)

ESTIMER

« Quand les peuples cessent d'estimer, ils cessent d'obéir. »

(Rivarol)

ETAT

« J'ai peur que l' Etat dépense moins bien mon argent que je ne le ferais. »

(Coluche)

« Plus l'Etat est corrompu, plus nombreuses sont les lois. »

(Tacite)

« Les Français détestent l'Etat mais attendent tout de lui. »

(J.M. Domenech)

« Il n'y a d'irrémédiable que la perte de l'Etat. »

(Henri IV)

« Le char de l'Etat navigue sur un volcan. »

(H. Monnier)

« Tandis que l'Etat existe, pas de liberté ; quand règnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat. »

(Lénine)

« Tout dans l'Etat, rien contre l'Etat, rien en dehors de l'Etat. »

(Mussolini)

« L'Etat, c'est moi ! »

(Louis XIV)

« Le pire des Etats, c'est l'état populaire. »

(Corneille)

« L'Etat n'est rien d'autre qu'une association d'individus qui sont d'accord entre eux pour se faire appeler l'Etat. Ils ses ont fixé pour objectif d'exercer le monopole légal de la violence et de l'extorsion de fonds. »

(Murray Rothbard)

05/06/2015

Récits d'un pélerin russe (Extrait)

index.jpgComme la nuit tombait, je sentis soudain une douleur violente dans les jambes et je me rappelai qu'elles étaient mouillées. (…) Lorsque au matin, je voulus me lever, je ne pouvais plus remuer les jambes. Elles étaient sans force et aussi molles qu'une mèche de fouet; le garde me tira en bas du banc et je restai ainsi deux jours sans bouger. Le troisième jour, le garde me chassa de la baraque en disant : « Si tu meurs ici, il faudra encore courir et s'occuper de toi. »

J'arrivai à me traîner sur les mains jusqu'au perron de l'église où je restai couché. Je demeurai là environ deux jours. Les gens qui passaient ne faisaient pas la moindre attention ni à moi ni à mes demandes.

Enfin, un paysan s'approcha de moi et commença la causette. Au bout de quelque temps, il dit : « Que me donneras-tu ? Je vais te guérir. J'ai eu exactement la même chose et je connais un remède. »

- Je n'ai rien à te donner, lui répondis-je.

- Et qu'est-ce qu'il y a dans ton sac ?

- Rien que du pain sec et des livres.

- Eh bien, tu travailleras chez moi pendant un été si je te guéris.

- Je ne peux pas non plus travailler. Tu vois que je n'ai qu'un bras de valide.

- Alors que sais-tu donc faire ?

- Rien, sinon lire et écrire.

- Ah ! Ecrire ! Eh bien, tu apprendras à écrire à mon garçon, il sait un peu lire et je voudrais qu'il écrive. Mais les maîtres demandent cher, vingt roubles pour savoir toute l'écriture.

Je m'arrangeai donc avec lui et, avec l'aide du gardien, ils me transportèrent chez le paysan où l'on me mit dans un vieux bain au fond de l'enclos. Il commença alors à me soigner : il ramassa dans les champs, dans les cours et dans les trous à ordures une pleine mesure de vieux os d'oiseaux et de toutes sortes d'animaux; il les lava, les brisa en petits morceaux avec une pierre et les mit dans une grande marmite; il la coiffa d'un couvercle avec un trou et retourna le tout au-dessus d'un vase qu'il avait enfoncé en terre. Il enduisit soigneusement le fond de la marmite d'une couche épaisse de terre glaise et la couvrit de bûches qu'il laissa brûler pendant plus de vingt-quatre heures. En installant les bûches, il disait : « Tout ça va faire un goudron d'os. » Le lendemain, il déterra le pot, dans lequel avait coulé par l'orifice du couvercle environ un litre d'un liquide épais, rougeâtre, huileux et sentant comme la viande fraîche; les os restés dans la marmite, de noirs et pourris qu'ils étaient, avaient maintenant une couleur aussi blanche et transparente que la nacre ou les perles. Cinq fois par jour, je me frictionnai les jambes avec ce liquide. Et croyez-vous ? Le lendemain, je sentis que je pouvais remuer les doigts; le troisième jour, je pouvais plier les jambes, et le cinquième, je me tenais debout et marchais dans la cour appuyé sur un bâton. En une semaine, mes jambes étaient devenues normales...

Des os desséchés ou pourris, déjà presque revenus à la terre, gardent en eux la force vitale, une couleur et une odeur; ils exercent une action sur les corps vivants auxquels ils peuvent rendre la vie...

25/05/2015

Pensées plus ou moins correctes (46)

 

ESCLAVAGE

« Dieu fit la liberté, l'homme a fait l'esclavage. »

(M.J. Chénier)

index.jpg« L'esclavage humain a atteint son point culminant à notre époque sous forme de travail librement salarié. »

(George-Bernard Shaw)

ESCLAVE

« Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave, qu'il soit d'ailleurs ce qu'il veut : politique, marchand, fonctionnaire, érudit. »

(F.Nietzsche)

« Si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage, laissez donc les banquiers continuer à créer l'argent et à contrôler les crédits. »

(Josiah Stamp)

ESPACE

« L'espace d'une vie est le même, qu'on le passe en chantant ou en pleurant. »

(Proverbe japonais)

ESPERANCE

« Une espérance collective ne peut donc pas être domptée. Chaque touffe tranchée reverdit plus folle et plus belle. Tout désespoir en politique est une sottise absolue. »

(Charles Maurras)

« L'espérance est le pain des malheureux. »

(Jean-Jacques Rousseau)

ESPERER

« Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer. »

(Devise de Guillaume d'Orange)

ESPOIR

« L'espoir ne commence qu'au-delà du courage et du malheur. »

(André Malraux)

« C'est quand on n'a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien. »

(Sénèque)

« L'espoir fait vivre. »

« Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. »

15/05/2015

Pensées plus ou moins correctes (45)

la fontaine.jpgEPARGNER

« Si tu veux qu'on t'épargne, épargne aussi les autres. »

(Jean de La Fontaine)

EPEE

« On peut guérir d'un coup d'épée, mais guère d'un coup de langue. »

(Proverbe chinois)

EPOQUE

« Si tu te plains de ton époque, si tu la trouves mauvaise, demande-toi ce que tu as fait pour la rendre meilleur. »

(Carlyle)

EPOUSE

« Les épouses sont les maîtresses des jeunes gens, les compagnes de l'âge moyen et les gardes-malades des vieillards. »

(Sir Francis Bacon)

« Il ne faut choisir pour épouse que la femme qu'on choisirait pour ami, si elle était un homme. »

(Joseph Joubert)

ERREUR

« Les rivières ne se précipitent pas plus vite dans la mer que les hommes dans l'erreur. »

(Voltaire)

« C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur. »

(Cicéron)

« Les plus courtes erreurs sont toujours les meilleures. »

(Molière)

« L'erreur est humaine. » (Errare humanum est)

(Locution latine)

14/04/2015

Pensées plus ou moins correctes (44)

index.jpgENRICHIR

« Enrichissons-nous de nos différences mutuelles. »

(Paul Valéry)

ENSEIGNER

« Pour un prof qui veut enseigner, il y a vingt gamins qui ne veulent rien apprendre. »

(Marcel Pagnol)

« On n'enseigne plus rien quand tout le monde ment. »

(Charles Péguy)

« Rien de ce qui vaut la peine d'être su ne peut être enseigné. »

(Oscar Wilde)

« Celui qui le peut agit. Celui qui ne le peut pas enseigne. »

(G.B. Shaw)

« On n'enseigne pas ce que l'on sait, on enseigne ce que l'on est »

(G. Clémenceau)

« Enseigner, c'est apprendre deux fois. »

(Joubert)

ENTHOUSIASME

« Rien de grand ne se fit jamais sans enthousiasme. »

(Emerson)

ENTIER

« Plie et tu resteras entier.

Reste entier et tout viendra à toi. »

(Tao Te King)

ENVIE

« Point de crime plus grand que d'exciter l'envie. »

(Tao Te King)

02/12/2014

Pensées politiques (3)

Robespierre.jpg« Ce n'est pas être souverain que d'élire de temps en temps quelques représentants. »

(Robespierre)

« Le pouvoir ne souhaite pas que les gens comprennent qu'ils peuvent provoquer des changements. »

(Noam Chomsky)

« Si les élections pouvaient changer quoi que ce soit, il y a longtemps qu'elles auraient été supprimées. »

(Coluche)

« Si jamais le peuple américain autorise les institutions financières à contrôler leur masse monétaire... les banques et les corporations qui se développeront autour d'elles vont dépouiller les gens de leurs possessions. »

(Thomas Jefferson)

« Il en va de la responsabilité de chaque citoyen de questionner l'Autorité. »

(Benjamin Franklin)

« Si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage, laissez donc les banquiers continuer à créer l'argent et à contrôler les crédits. »

(Josiah Stamp)

« Il faut qu'une constitution soit courte et obscure. Elle doit être faite pour ne pas gêner l'action du gouvernement. »

(Napoléon Bonaparte)

« La démocratie n'est pas dans l'origine populaire du pouvoir, elle est dans son contrôle. La démocratie c'est l'exercice du contrôle des gouvernés sur les gouvernants, non pas une fois tous les cinq ans ni tous les ans mais tous les jours. »

(Alain)

« Je suis contre l'opinion commune qui veut que le peuple lorsqu'il domine soit léger, inconstant, ingrat et je soutiens que ces défauts ne sont pas plus le fait des peuples que celui des princes. »

(Machiavel)

« Aux yeux des riches, la seule valeur de votre existence c'est qu'ils ont besoin de votre bulletin de vote à chaque élection pour faire élire les politiciens dont ils ont financé la campagne. »

(Michael Moore)

« Donnez-moi le contrôle sur la monnaie d'une nation et je n'aurais pas à me soucier de ceux qui font ses lois. »

(Mayer Amschel Rothschild)

« Celui qui contrôle l'argent de la nation contrôle la nation. »

(Thomas Jefferson)

« Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. »

(Etienne de la Boétie)

« Le trait le plus visible dans l'homme juste est de ne point vouloir du tout gouverner les autres et de vouloir gouverner lui-même. Autant dire que les pires gouverneront. »

(Alain)

30/10/2014

Un sage

Pierre Rabhi.jpg

08/10/2014

Pensées plus ou moins correctes (38)

Zénon.jpgECOUTER

« La nature nous a donné deux oreilles et seulement une langue afin de pouvoir écouter davantage et de parler moins. »

(Zénon d'Elée)

« Ecouter est une politesse qu'un homme d'esprit fait souvent à un sot mais que celui-ci ne lui rend jamais. »

(Docteur Grégoire)

ECRIRE

« En fait, on écrit pour se sentir libre. L'espace du papier n'a pas de frontières. »

(Yves Navarre)

« Plus on écrit, moins on pense. »

(Paul Valéry)

« L'homme qui ne peut plus agir écrit un livre. »

(Proverbe)

« Ecrire proprement sa langue est une des formes du patriotisme. »

(Lise Delarus-Mardrus)

« La moitié de ce que nous écrivons est nuisible, l'autre moitié est inutile. »

(Henry Becque)

« Ecrire est une façon de parler sans être interrompu. »

(Jules Renard)

« La principale différence entre écrire et faire l'amour, c'est qu'en faisant l'amour on cherche autant le plaisir de l'autre que le sien, sinon davantage, tandis qu'en écrivant on ne cherche que le sien. »

(Henry de Montherlant) 

ECRIVAIN

« L'écrivain original n'est pas celui qui n'imite personne mais celui que personne ne peut imiter. »

(Chateaubriand)

« L'écrivain est une sorte de voyant émerveillé. »

(A. Pieyre de Mandiargues)

« Un écrivain est essentiellement un homme qui ne se résigne pas à la solitude. Chacun de nous est un désert. »

(François Mauriac)

« Le nombre des écrivains est déjà innombrable et ira toujours croissant parce que c'est le seul métier avec l'art de gouverner qu'on ose faire sans l'avoir appris. »

(Alphonse Karr)

18/09/2014

Pensées plus ou moins correctes (37)

gilbert cesbron.jpgEAU

« L'eau croupit quand elle stagne et fertilise quand elle coule. L'amour aussi. »

(Gilbert Cesbron)

« Que la pirogue respecte l'eau et l'eau respectera la pirogue. »

(Proverbe guinéen)

« C'est quand le puits est à sec que l'on découvre la valeur de l'eau. »

(Proverbe arabe)

ECHEC

« Ce que je veux savoir avant tout, ce n'est pas si vous avez échoué, mais si vous avez su accepter votre échec. »

(Abraham Lincoln)

ECOLE

« Pourquoi va-t-on à l'école ? D'abord pour apprendre à rester tranquille et à devenir ponctuel. »

(Kant)

« Etablissement où l'on apprend à des enfants ce qu'il leur est indispensable pour devenir professeurs. »

(Sacha Guitry)

« La défense de l'école n'est pas destinée à maintenir les privilèges sociaux mais à donner au plus grand nombre des armes pour les combattre. »

31/08/2014

Pensées plus ou moins correctes (36)

Cicéron.jpgDROIT

« L'application excessive du droit conduit à l'injustice. »

(Cicéron)

DROIT DES MINORITES

«En Russie, vivent les russes. Les minorités quelles qu’elles soient, d’où qu’elles viennent, si elles souhaitent vivre en Russie, travailler et se nourrir en Russie, doivent parler le russe et respecter les lois russes. Si elles préfèrent la Charia, alors nous leur conseillons de se rendre dans les endroits où elle est appliquée et reconnue comme loi par l’état. La Russie n’a pas besoin des minorités. Les minorités ont besoin de la Russie, et nous ne leur accorderons aucun privilège spécial ni ne changeront nos lois pour satisfaire leurs désirs, même si elles venaient à crier à la « discrimination » de plus en plus fort.

 Nous ferions mieux de tirer les leçons du suicide de l’Amérique, de l’Angleterre, de la Hollande et de la France, si nous voulons survivre en tant que nation.

 Les traditions et les coutumes russes ne sont pas compatibles avec le manque de culture et les manières primitives de la plupart des minorités. Lorsque cette honorable assemblée songe à créer de nouvelles lois, elle devrait d’abord avoir à cœur de servir l’intérêt national, en comprenant que les minorités ne sont pas des russes. »

(Vladimir Poutine)

DROITE

« L'homme de droite est un pessimiste joyeux. L'homme de gauche est un optimiste triste. »