Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2017

Comment augmenter le chômage (Bruno Jarrosson)

 

comment augmenter le chômage.jpgDe 1974 à 2016, la France est passée de 200 000 à 3 550 000 demandeurs d’emploi. Autant dire que, droite gauche confondues, tous nos gouvernants n’ont fait qu’aggraver la situation même aux (rares) moments où une véritable croissance permettait à d’autres de résorber le leur ! De coups de pouce en coups de pouce au SMIC, ils n’ont fait que renchérir le coût du travail et mieux affûter cette arme de destruction massive de l’emploi. Quant aux 35 heures, elles n’ont pas créé d’emplois supplémentaires, elles en ont détruit ! Les charges sociales sur le travail ont rien moins que doublé en 40 ans. Quant au déficit de la balance commerciale, il est passé de 2,6 milliards d’euros en 1974 à 58,4 milliards en 2014. Sans parler du RSA, qui bien utilisé peut devenir plus avantageux que le SMIC, des syndicats les plus archaïques du monde et d’un Code du travail de 3700 pages, sans doute le plus foisonnant du monde. Celui de la Suisse n’en comporte que 117 ! Eh oui, tout semble avoir été fait pour augmenter le chômage, arriver au chômage de masse, à l’oisiveté généralisée. Et pourtant, il semble que l’on puisse faire encore mieux…

« Comment augmenter le chômage », sous-titré « Non, ils n’ont pas tout essayé ! » se présente comme un essai dont le ton ironique et très second degré pourrait faire penser à un pamphlet pas très sérieux. Mais il n’en est rien. La documentation est solide et l’argumentation tient bien la route. Les solutions existent. On les a rencontrées. Ailleurs. Mais en France, on ne veut pas en entendre parler. Il va sans dire que l’auteur prône le libéralisme, tente d’innocenter la mondialisation, la technocratie bruxelloise et même certaines formes de capitalisme sauvage comme l'ubérisation de la société. Il semble un peu plus léger sur le dumping social et écologique des pays à bas coût de main d’œuvre et autre importation massive de travailleurs non qualifiés. On aurait aimé qu’il développe et étaie plus certains arguments et ne se contente pas d’asséner comme vérité première qu’une taxation aux frontières de produits réimportés ne ferait qu’appauvrir le pays et créer encore plus de chômage. Un essai fort intéressant qui a le mérite de poser le problème avec un humour certain. Une intelligente démonstration par l’absurde.

4/5

 

08:55 Publié dans Economie, Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

30/06/2016

Enfin, autre chose que de la langue de bois…

12/12/2015

Les rafales de Hollande étaient des... mirages !

rafale.jpghttp://www.bvoltaire.fr/florisdebonneville/rafale-de-hollande-etaient-mirages,197819

L'Inde souveraine a décidé d'annuler l'achat de 126 Rafale commandés à grand renfort de publicité et de promotion élyséenne. 18 milliards d'euros qui tombent à l'eau. Et quel est l'heureux élu : Vladimir Poutine, l'ennemi juré de notre mal-aimé Président qui sera très heureux de livrer 128 avions de combat made in Russia.

Voilà vengé l’affront que le président Hollande avait fait au président Poutine en annulant la commande de ces deux porte-hélicoptères Mistral qui auront, en fin de compte, coûté à la France quelques milliards d’euros. Mais, il est vrai qu’en bon socialiste, l’argent ne compte pas, et c’est tout juste s’il a une odeur. L’Inde souveraine a décidé d’annuler l’achat de 126 Rafale commandés à grand renfort de publicité et de promotion élyséenne. 18 milliards d’euros qui tombent à l’eau. Et quel est l’heureux élu : Vladimir Poutine, l’ennemi juré de notre mal-aimé Président qui sera très heureux de livrer 128 avions de combat made in Russia.

Faut-il voir dans son annulation la main mystérieuse du Kremlin ? Notre ami Manuel Gomez avait déjà évoqué la possibilité de ce désastre politico-économique. Politique, car c’est bien entendu la politique désastreuse du Quai d’Orsay et le non-sens de la politique ukrainienne de François Hollande qui est en cause. Économique, car en dehors du contrat du siècle, comme l’avait dénommé Dassault, de la perte financière subie par l’avionneur et les 500 entreprises qui auraient travaillé sur ces avions de combat, la politique absurde anti-russe de Hollande, ce sont des centaines de millions d’euros que les agriculteurs français ne toucheront jamais à cause de l’embargo imposé par l’Élysée.

Lire aussi : Mardi, Dassault espère rattraper la vente de 36 Rafale à l’Inde

Ainsi ces Rafale devenus mirages ne font que creuser un peu plus le puits sans fond des bêtises gouvernementales. Une incompétence qui entraîne la France dans ce puits qu’il faudra des décennies pour boucher. Car que ce soit l’islam, dont on voit tous les jours les problèmes qu’il pose (cette immigration exponentielle), que ce soit l’incroyable déstabilisation de notre justice qu’il faudra bien un jour balayer de toutes ses « taubir-âneries », les chiffres du chômage qui atteignent des sommets, cette politique sociale et économique qui nous enterre, cette dette qui, tous les jours, s’aggrave de 460 millions d’euros et nous mène inexorablement à la faillite façon grecque, et j’en passe, le Président par intérim et par défaut n’aura agi que contre le bien de la France.

Hollande et son gouvernement n’auront été, somme toute, qu’un gigantesque mirage. Le temps d’une trop longue rafale…

Floris de Bonneville

08:32 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1)

14/11/2015

Le diesel...

image001.png

08:57 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1)

07/11/2015

Fin de l'emploi pour les humains (Michel Nachez)

cover225x225.jpegL'automatisation et la robotique ont détruit, détruisent et détruiront nombre d'emplois et de métiers. Les robots ont remplacé, remplacent et remplaceront de plus en plus de travailleurs humains. Même chose pour l'informatique et la net-économie. Comment les millions de personnes qui sont sorties du marché du travail ou qui vont en sortir de plus en plus au fil des années vont-ils pouvoir vivre décemment sans avoir d'emploi salarié ? Jusqu'à quel niveau d'endettement, l'Etat qui se finance déjà à coût de milliards d'emprunts, pourra-t-il continuer à creuser le trou de sa dette ? Les organismes prêteurs pouvant fermer à tout instant le robinet de la dette représentent une épée de Damoclès suspendue en permanence au-dessus du pays. Chaque année, le nombre d'emplois détruits et donc celui des chômeurs augmente selon une courbe exponentielle. (De 2 756 000 en 2011, on est passé à 3 388 000 en 2014. D'où une paupérisation rampante de plus en plus importante en attendant une fin en forme de crash final. Certains métiers sont plus touchés que d'autres : caissières de supermarchés (remplacées par des caisses automatiques), conducteurs de bus, tramway, taxi, train etc, employés de banque (véhicules automatiques et intelligents), employés de maison (robots divers), emplois industriels (robotique), vendeurs en boutique (internet), enseignants (cours en ligne). La liste est longue et au bout du compte aucun secteur ne peut échapper à terme au phénomène. En contre partie, le nombre d'emplois créés, s'il est réel, est sans aucun rapport avec celui de ceux qui sont ou seront détruits car il se compose souvent d'un très petit nombre de bacs + 5 (programmeurs, ingénieurs etc...). Alors quelles solutions ?
Manifestement, il n'y en a pas. En tout cas, l'auteur n'en a pas à proposer. Tout juste démontre-t-il la réalité du phénomène avec de nombreux chiffres, d'un grand attirail de notes et persuade-t-il le lecteur que la bataille de l'emploi est déjà perdue. Donc un défi est lancé. Il faudrait trouver impérativement quelque chose avant le grand effondrement final... Un livre reposant sur une étude sérieuse mais dont les conclusions font mal tant elles sont désespérantes. A lire par tous ceux qui veulent se sortir la tête du sable des mensonges médiatiques.

4/5

09:14 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

12/10/2015

Nos chers retraités algériens centenaires...

images.jpg 

Il est plus facile de prendre l’argent sur la retraite des Français que d’aller récupérer 1.000.0000.000 €  (Oui ! Un milliard d’euros) en Algérie …

La cour des comptes s’intéresse enfin aux "retraités" algériens .....

C’est l’intéressante découverte ( !) faite par la Cour des Comptes qui, en épluchant les comptes de la CNAV (caisse nationale d’assurances vieillesse), l’organisme qui paye les retraites a constaté que : le nombre de retraités centenaires algériens (plus de50.000) était particulièrement important.


> >

 

Ce nombre est même très supérieur au total des centenaires recensés par l’état-civil en Algérie.

 Rolande Ruellan, présidente de la 6e chambre de la Cour des Comptes qui a présenté le 9 juillet dernier un rapport sur la fraude sociale devant une commission parlementaire reconnaît le problème (document que chacun peut consulter pour vérifier cette info) :

   « Il y a des retraités qui ne meurent plus dans les pays étrangers » dit-elle, insistant, en particulier, sur le nombre de retraités centenaires algériens.

  Pourquoi ? Comment ? C’est ce qu’a tenté de savoir la commission.

   Il suffit de ne pas déclarer à la caisse de retraite le décès de l’ayant droit précise la magistrate.


> >

 Mais il n’y a pas de contrôle ? s’étonne un membre de la commission.

En Algérie nous n’en avons pas les moyens. Il faudrait mettre des contrôleurs itinérants dans tous les pays.

 Ce n’est pas évident ! souligne-t-elle.

 En résumé : Les algériens binationaux, ayant travaillé en France deviennent immortels à partir du moment où ils se retirent en Algérie pour leur retraite.

Ce sont leurs enfants, voire leurs petits-enfants, qui continuent à percevoir la pension de retraite, bien après leur décès.

Et il ne faut évidemment pas compter sur les autorités algériennes pour faire la chasse aux fraudeurs.

On peut s’étonner, tout de même, qu’un organisme comme la CNAV qui verse chaque année 4 milliards d’euros de retraite à l’étranger, dontplus d'1 milliard d'euros pour l’Algérie, ne soit pas en mesure d’effectuer un minimum de vérifications : Soit en demandant, tous les deux ans par exemple, aux bénéficiaires de donner une preuve de leur existence, soit en les invitant à se présenter dans les consulats de France pour percevoir leurs pensions.

Alors que le dossier des retraites est au cœur des préoccupations des Français, il est impensable que nos gouvernants ne se penchent pas sur cette question connue d’eux depuis longtemps.

 

08:20 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1)

07/10/2015

La presse subventionnée est une presse aux ordres !

Indépendance de la presse  ??? Laissez-moi rire !  En 2013, Le Figaro et Le Monde ont encore été les quotidiens les plus subventionnés par l’Etat, avec respectivement des subventions  de 16 179 637 euros et 16 150 256 euros. 

  
- Le Figaro ................................ 16 179 637 euros de subvention
-Le Monde ............................ .... 16 150 256 euros de subvention
-Aujourd’hui En France ................ 11 997 569 euros de subvention
-Ouest France ............................ 10 443 192 euros de subvention 
-La Croix ................................... 10 435 028 euros de subvention -Télérama .................................. 10 105 985 euros de subvention
-Libération ................................    9 832 531 euros de subvention

-Le Nouvel Observateur ...............   8 284 007 euros de subvention
-Télé 7 Jours ..............................   6 947 010 euros de subvention
-L’Humanité ...............................   6 898 645 euros de subvention
-L’Express ..................................   6 349 770 euros de subvention
-Télé Star ...................................   5 001 215 euros de subvention
- Paris Match ............. .................   4 965 561 euros de subvention
-Le Point  ....................................   4 658 889 euros de subvention
-La Nouvelle République Du Centre Ouest   4 594 863 euros de subvention
- La Dépêche Du Midi .....................   4 399 649 euros de subvention
-Télé Loisirs ..................................   4 389 023 euros de subvention
-Sud Ouest ...................................   4 075 490 euros de subvention
-Les Echos ....................................   4 039 648 euros de subvention
-Le Parisien ..................................    3 971 527 euros de subvention
-Le Progrès ..................................    3 956 623 euros de subvention
-Le Dauphine Libéré ......................    3 753 737 euros de subvention
-Le Petit Quotidien ........................    3 619 856 euros de subvention
-Télé Z ........................................    3 574 651 euros de subvention
-L’Equipe .....................................    3 449 962 euros de subvention 

- Mon Quotidien ............................    3 383 765 euros de subvention
> >  -La Montagne ........................    3 330 890 euros de subvention
> > -  Télécable Satellite Hebdo    3 170 247 euros de subvention
> > - Femme Actuelle    2 876 255 euros de subvention
> > - Nice Matin    2 748 468 euros de subvention
> > - Le Pèlerin    2 719 121 euros de subvention
> > - La Voix Du Nord    2 627 888 euros de subvention
> > > > > > > > Elle    2 615 160 euros de subvention
> > > > > > > > L’Est Républicain    2 361 576 euros de subvention
> > > > > > > > Le Midi Libre    2 268 332 euros de subvention
> > > > > > > > Challenges     2 108 527 euros de subvention
 Les Dernières Nouvelles D’Alsace     1 928 827 euros de subvention
> > > > > > > > La Provence     1 853 023 euros de subvention
Le Journal Du Dimanche      1 772 401 euros de subvention
> > > > > > > > L’Union       1 710 977 euros de subvention
La République Des Pyrénées      1 653 094 euros de subvention
> > > > > > > > L’Actu      1 626 686 euros de subvention
> > > > > > > > Presse Océan       1 608 599 euros de subvention
> > > > > > > > Télé Poche       1 569 171 euros de subvention
> > > > > > > > Marianne       1 533 731 euros de subvention
Courrier International       1 487 356 euros de subvention
> > > > > > > > La Vie        1 487 040 euros de subvention
> > > > > > > > Le Télégramme 1 383 610 euros de subvention

Le Journal De La Haute Marne 1 368 783 euros de subvention
> > > > > > > > Vies De Famille 1 333 382 euros de subvention
> > > > > > > > Le Républicain Lorrain 1 329 508 euros de subvention
> > > > > > > > Télé 2 Semaines 1 274 014 euros de subvention
> > > > > > > > Centre Presse Aveyron 1 224 721 euros de subvention
> > > > > > > > La Marseillaise 1 219 872 euros de subvention
> > > > > > > > La Dépêche De Tahiti 1 147 414 euros de subvention
> > > > >  L’Echo de la Haute Vienne 1 125 766 euros de subvention
> > > > > > > > Valeurs Actuelles 1 083 788 euros de subvention
> > > > > > > > Notre Temps 1 073 474 euros de subvention
> > > > > > > > France Agricole 1 050 919 euros de subvention
> > > > > > > > La Presse de La Manche 1 048 452 euros de subvention
> > > > > > > > Pleine Vie 1 002 326 euros de subvention
> > > > > > > > Auto Plus     994 924 euros de subvention
> > > > > > > > Paris Normandie     993 515 euros de subvention
> > > > > > > > Courrier De L’Ouest     978 727 euros de subvention
> > > > > > > > Le Populaire Du Centre      955 490 euros de subvention
> > > > > > > > TV Grandes Chaines      945 129 euros de subvention
> > > > > > > > Valeurs Mutualistes      856 951 euros de subvention
Le Moniteur Des Travaux Publics et du Bâtiment  822 500 euros de subvention
> > > > > > > > Dossier Familial      810 888 euros de subvention
> > > > > > > > L’Alsace      794 562 euros de subvention
> > > > >Le Journal De Saône et Loire      784 319 euros de subvention
> > > > > > > > L’Yonne Républicaine      752 892 euros de subvention
> > > > > > > > Courrier Picard       661 134 euros de subvention
> > > > > > > > Le Berry Républicain       656 536 euros de subvention
> > > > > >La République Du Centre       654 302 euros de subvention
> > > > > > > > Famille Chrétienne       640 651 euros de subvention
> > > > > > > > Var Matin       628 098 euros de subvention
> > > > > > > > Sciences Et Avenir       601 776 euros de subvention
> > > > > > > > Rustica Hebdo       599 567 euros de subvention
> > > > > > L’Essentiel Santé Magazine       590 469 euros de subvention
> > > > > > > > Que Choisir Mensuel       589 599 euros de subvention
> > > > > > > > La Manche Libre       589 522 euros de subvention
> > > > > > > > Le Particulier       589 030 euros de subvention
> > > > > > > > Gala       579 566 euros de subvention
> > > > > > > > Point De Vue       561 599 euros de subvention
> > > > > > > > Le Canard Enchaîné       557 081 euros de subvention
> > > > > > > > Le Journal De Mickey       541 323 euros de subvention
> > > > > > > > Closer       533 221 euros de subvention
> > > > > > > > CFDT Magazine       524 128 euros de subvention
> > > > > > > > Grazia       518 181 euros de subvention
> > > > > > > > Le Bien Public       511 260 euros de subvention
> > > > > > > > Europe1.fr       501 598 euros de subvention
> > > > > > > > Psychologies Magazine      497 208 euros de subvention
> > > > > > > > L’Echo Républicain      495 677 euros de subvention
> > La Nouvelle République Des Pyrénées      490 561 euros de subvention
> > > > > > > > Micro Hebdo      468 047 euros de subvention
> > > > > > > > La Charente Libre      464 226 euros de subvention
> > > > > > > > Le Maine Libre      455 688 euros de subvention
> > > > > > > > VSD      454 588 euros de subvention
> > > > > > > > Time International      451 463 euros de subvention
> > > > > > > > Avantages      444 080 euros de subvention
> > > >  Le Petit Bleu De Lot et Garonne      437 886 euros de subvention
> > > > > > > > L’Eclair Pyrénées      431 966 euros de subvention
> > > > > > > > Nord Littoral      426 868 euros de subvention
> > > > > > > > Vosges Matin      426 349 euros de subvention
> > > > > > > > L’Indépendant      425 091 euros de subvention
> > > > > > > > Acteurs Publics      421 691 euros de subvention
> > La Revue Fiduciaire Feuillet Hebdo      408 984 euros de subvention
> > > > > > > > Voici      404 308 euros de subvention
> > > > > > > > France Football       403 132 euros de subvention
> > > > > > > > L’Est Eclair       395 762 euros de subvention
> > > > > > > > Présent       384 966 euros de subvention
> > > > > > > > Maxi       384 552 euros de subvention
> > > > > > > > Le Journal Du Centre       382 977 euros de subvention
> > > > > > > > Geo       370 100 euros de subvention
> > > > > > > > The International New York Times
> > > > > > > > Le Chasseur Français        354 750 euros de subvention
> > > > > > > > Public        353 331 euros de subvention
> > > > > > > > Nous Deux 352 313 euros de subvention
> > > > > > > > L’Usine Nouvelle 351 154 euros de subvention
> > > Médecins Sans Frontières Info 343 250 euros de subvention
La Gazette des communes, des départements et des régions 342 626 euros de subvention
> > > >Messages du Secours Catholique 338 593 euros de subvention
> > > > > > > > Polka Magazine 333 929 euros de subvention
> > > > > > > > Auto Moto 330 254 euros de subvention
> > > > > > > > Liaisons Sociales 330 118 euros de subvention
> > > > > > > > France Dimanche 329 239 euros de subvention
> > > > > > > > L’Hôtellerie Restauration 329 163 euros de subvention
> > > > > > > > Le Quotidien Du Médecin 328 641 euros de subvention
> > > > > > > > Mieux Vivre Votre Argent 326 422 euros de subvention
> > > > > > > > Le Courrier Français 324 142 euros de subvention
> > > > > > > > Les Inrockuptibles 321 071 euros de subvention
> > > >  Investir Le Journal Des Finances 314 712 euros de subvention
> > > > > > > > Prions En Eglise 313 194 euros de subvention
> > > > > > > > Dordogne Libre 308 115 euros de subvention
> > > > > > > > Centre Presse Vienne 307 383 euros de subvention
> > > > > > > > Regal 301 605 euros de subvention
> > > > > > > > L’Expansion 299 932 euros de subvention
> > > > > > > > La Voix De L’Ain 299 774 euros de subvention
> > > > > > > > Réponse à Tout ! 299 364 euros de subvention
> > > > > > > > Maison Créative 290 142 euros de subvention
> > > > > > > > Le Paysan Breton 278 573 euros de subvention
> > > > > > > > CGT Ensemble 277 042 euros de subvention
> > > > > > > > Science Et Vie 274 118 euros de subvention
> > Actualités Sociales Hebdomadaires (ASH) 271 470 euros de subvention
> > > > > > > > Santé Magazine 265 178 euros de subvention
> > > > > > > > L’Ancien D’Algérie 2 64 380 euros de subvention
> > > > > > > > Marie Claire 263 743 euros de subvention
Le Quotidien De La Réunion Et De L’Océan Indien 263 202 euros de subvention
> > > > > > > > L’Auto Journal 253 368 euros de subvention
> > > > > > > > La Tribune 248 385 euros de subvention
> > > > > > > > Libération Champagne 247 959 euros de subvention
> > > > > > > > L’Ami Du Peuple Hebdo 237 656 euros de subvention
> > > > > > > > L’éveil de la Haute Loire 233 776 euros de subvention
> > > > > > > > Ici Paris 232 642 euros de subvention
> > > > > > > > Science Et Vie Junior 230 250 euros de subvention
> > > > > > > > Intérêts privés 230 234 euros de subvention
> > > > > > > > Le Nouvel Economiste 227 477 euros de subvention
> > > > > > > > Modes Et Travaux 227 409 euros de subvention
> > > > > Les Nouvelles Calédoniennes 221 469 euros de subvention
> > > > > > > > Le Revenu 221 057 euros de subvention
> > > > > > > > Fenêtres Sur Cours 219 690 euros de subvention
Feuillet Rapide – Fiscal Social – Francis Lefebvre 214 383 euros de subvention
> > >L’Ami Des Jardins Et De La Maison 211 444 euros de subvention
> > > > > > > > Jeune Afrique 211 185 euros de subvention
> > > > > > > > La Vie Du Rail 206 999 euros de subvention
> > > > > > > > Télé Magazine 203 733 euros de subvention
> > > > > > > > The Economist 196 130 euros de subvention
> > > > > > > > La Lozère Nouvelle 194 864 euros de subvention
> > > > > > > > Le Courrier Cauchois 193 719 euros de subvention
Les Petites Affiches – La Loi – Le Quotidien Juridique 191 384 euros de subvention
> > > > > > > > Viva Entre Nous La Vie 191 096 euros de subvention
> > > > > > > > France Antilles Martinique 189 291 euros de subvention
> > > > > > > > Top Santé 188 654 euros de subvention
> > > > > > > > Capital 188 625 euros de subvention
> > > > > > > > Première 185 195 euros de subvention
> > > > > > > > L’Opinion 184 939 euros de subvention
> > > > > > > > Cosmopolitan 184 595 euros de subvention
> > > > > > > > Détente Jardin 180 739 euros de subvention
> > > > > > > > MG Actualités 180 101 euros de subvention
> > > > > > > > Ca m’Interesse 177 678 euros de subvention
> > > > > > > > Syndicalisme Hebdo CFDT
> > > > > > > > Moto Magazine 173 788 euros de subvention
> > > > > > > > I Comme Info 173 663 euros de subvention
> > > > > 60 Millions De Consommateurs 172 995 euros de subvention
> > > > > > > > Le Courrier De La Mayenne 167 937 euros de subvention
> > > > > > > > Moto Verte 167 774 euros de subvention
> > > > > > > > Alternatives économiques 164 379 euros de subvention
> > > > > > > > Beaux Arts 163 357 euros de subvention
> > > > > > > > Le monde des artisans 161 698 euros de subvention
> > > > > Us – L’Université Syndicaliste 156 776 euros de subvention
> > > > > > > > L’Observateur 156 682 euros de subvention
> > > > > > > > Glamour 156 612 euros de subvention
> > > > > > > > La Vie De L’Auto 151 342 euros de subvention
> > > > > > > > Le Tarn Libre 147 884 euros de subvention
> > > > > > > > La Gazette Du Palais 147 229 euros de subvention
> > > > > > > > Les Dépêches – Le Progrès 144 640 euros de subvention
> > > > > >Le Quotidien Du Pharmacien 142 676 euros de subvention
> > > >  
> > > >  http://www.observatoiredessubventions.com/2014/montants-d...
> > > >  
> > >   Tout ce petit monde vit de la même soupe, celle des prébendes servies avec nos impôts.

09:01 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (2)

19/01/2014

Journalistes à la niche !

Trierweiler.jpgAlain JUPPE, alors 1er ministre, avait supprimé cet avantage appelé "niche fiscale".

Nicolas SARKOZY, Président de la République avait refusé de ré-instaurer cette niche fiscale à l’association des journalistes présidée par Mme......TRIERWEILER. Tiens, tiens...

Hollande arrive et satisfait la demande des journalistes, prime de 7600 euros. Comme quoi, être journaliste et maîtresse du Président peut influencer ce dernier. Et pendant ce temps, nous citoyens français ne sommes pas épargnés. Une lettre de la CARSAT (caisse de retraite du privé) nous a informé qu’à compter du 1er Janvier la CSG passait de 3,8% à...6,6%, la CRDS restant inchangée, pour l’instant. Ensuite, à compter du 1er avril, baisse des retraites de 0,3%, taxe appelée C.A.S.A au titre de la solidarité, sachant qu’au 1er avril 2014 celle-ci sera de 0,6%.Merci à Hollande et sa bande d’amateurs !

LE GRAND AMOUR VA CONTINUER ..

Alors que les niches fiscales sont supprimées ou réduites, alors que les impôts augmentent, alors que tous les français se serrent la ceinture, Hollande maintient les 7 650 € d'avantages fiscaux aux journalistes. C'est un pur scandale dont aucun journaliste ne parle et pour cause...!!!

Et pourtant cela a été voté au Sénat malgré de nombreux amendements UMP rejetés en bloc.

08:49 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

25/07/2013

L'exemple islandais...

06/05/2013

Le monde en 2030 vu par la CIA

Le monde en 2030.jpgQuel va être l'avenir du monde ? Quelles grandes tendances peut-on déjà entrevoir aujourd'hui ? Les analystes de la CIA prévoient un accroissement de la population mondiale d'environ un milliard d'êtres humains. Les flux migratoires vont s'accélérer et entrainer un enrichissement important des pays d'origine, la population va devenir de plus en plus urbaine, de nouvelles mégalopoles vont surgir avec l'arrivée d'une beaucoup plus importante classe moyenne dans les pays émergents. Le développement de nouvelles technologies de l'information, une meilleure éducation et une amélioration des accès à la santé devraient permettre une plus grande émancipation des individus. La Chine atteindra le rang de première puissance économique du monde. L'Europe risque l'implosion. La Russie, de par son isolement et par la baisse de sa démographie, sera sur le déclin. Les Etats-Unis devraient s'en sortir nettement mieux grâce aux apports de l'immigration et à l'exploitation des gaz et pétroles de schistes lui permettant d'obtenir une véritable indépendance énergétique. Ce qui, avec l'hégémonie militaire qui ne devrait pas lui être contestée, représente trois atouts essentiels en une période où la demande en eau, en nourriture et en énergie devraient s'accroître de 35 à 40%.

Ce rapport censé, si l'on se réfère à la couverture, être « dévoré par tout le monde, pas seulement pas les Américains » qui regorge d'analyses, de schémas et autres statistiques certainement basés sur des travaux de chercheurs très sérieux laisse néanmoins une assez étrange impression de manque d'ouverture d'esprit. Même si la prévision géopolitique à relativement longue échéance est un art fort difficile et toujours sujet à caution, elle ne devrait jamais consister à se contenter de prolonger les courbes sans vraiment envisager de ruptures, d'incidents ou d'aléas divers et variés. Et là, le manque d'imagination est flagrant. Même dans le dernier chapitre, le plus intéressant, celui qui propose les quatre scénarios les plus probables, on reste dans le convenu et le train-train habituel très légèrement revisité. Bien des possibles ne sont même pas envisagés. Et le pire, cette vision reste totalement américano centrée. Jamais l'hégémonie américaine n'est remise en question. Pour la CIA, la mondialisation, entendons l'américanisation, ne peut que croître et embellir quels que soient les cas de figure. Aucun autre futur n'est crédible. Dormez sur vos deux oreilles, braves gens. Tout ira toujours pour le mieux dans le meilleur des mondes. Un peu agaçant surtout quand on se rappelle certaine déconfiture « d'empire qui devait durer mille ans » ou « d'internationale qui serait le genre humain ! »

2,5/5