Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2021

La petite Maria (Nouvelle)

Nouvelle extraite de "Lollyblog", ouvrage disponible version papier et e-book

https://www.amazon.fr/Lollyblog-Nouvelles-Bernard-Viallet...

09:02 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

19/10/2021

Mougeons, moutruches et muselières (94)

Carte de fidélité Pfizer.jpg

08:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

18/10/2021

Le pion blanc des présages (David Eddings)

Le pion blanc des présages.jpgLe monde était jeune alors, les Dieux vivaient en harmonie et les hommes ne formaient qu’un seul peuple. Aldur le Sage façonna un globe au pouvoir immense, l’Orbe. Mais Torak, le dieu jaloux, s’en empara au prix d’une main et d’un visage brûlé, et plongea l’univers dans le chaos. L’Orbe fut caché. Les dieux se retirèrent et les hommes se divisèrent. De nombreux siècles plus tard. L’Orbe a disparu à nouveau. L’immortel sorcier Belgarath sait que l’avenir de l’humanité repose sur un unique mais très vulnérable pion, le jeune Garion, âgé d’une quinzaine d’années, qu’il avait confié des années plus tôt à Dame Pol alors qu’il n’était qu’un nourrisson orphelin. Il n’est donc qu’un petit valet de ferme qui ignore tout de son ascendance et de sa destinée.

« Le pion blanc des présages » est le premier tome d’une trilogie titrée « La Belgariade » relevant des sagas de fantaisie à l'américaine. La quatrième de couverture proclame que cet ouvrage est un « cycle majeur qui trouve sa place aux côtés du « Seigneur des Anneaux ». Cette affirmation demande à être précisée. L’auteur (ou plutôt les auteurs car Eddings a écrit avec son épouse semble-t-il) s’est très largement inspiré du chef-d’œuvre absolu de Tolkien. L’ennui, c’est que l’élève n’arrive pas à la cheville du maître. Il fait du Tolkien sans le souffle, sans la mystique et sans l’esprit ! Par exemple, il a juste remplacé l’anneau magique par une boule magique et le hobbitt par un valet de ferme. Et on pourrait continuer longtemps dans les comparaisons sur les personnages. Le pire vient de la faiblesse de l’intrigue. Il ne se passe pas grand-chose dans ce premier tome. On présente les personnages et on commence une très longue quête de l'Orbe un brin ennuyeuse. Seul point positif : le style est très fluide, ce qui permet une lecture aisée et agréable.

4/5

08:32 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

17/10/2021

Poèmes pour petits et grands (163)

Belleau.jpgEmbrasse-moi, mon cœur

 

Embrasse-moi, mon cœur, baise-moi, je t’en prie,

Presse-moi, serre-moi ! À ce coup je me meurs !

Mais ne me laisse pas en ces douces chaleurs :

Car c’est à cette fois que je te perds, ma vie.

 

Mon ami, je me meurs et mon âme assouvie

D’amour, de passions, de plaisirs, de douceurs,

S’enfuit, se perd, s’écoule et va loger ailleurs,

Car ce baiser larron me l’a vraiment ravie.

 

Je pâme ! Mon ami ! Mon ami, je suis morte !

Hé ! Ne me baisez plus, au moins de cette sorte.

C’est ta bouche, mon cœur, qui m’avance la mort.

 

Ôte-la donc, m’amour, ôte-la, je me pâme !

Ôte-la, mon ami, ôte-la, ma chère âme,

Ou me laisse mourir en ce plaisant effort !

 

(Rémy Belleau)

09:19 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

16/10/2021

Mougeons, moutruches et muselières (93)

la vérité.jpg

08:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

15/10/2021

Pensées plus ou moins correctes (244)

Obertone.jpgTOLERANT

« Selon le JT de M6 du 16 avril 2014, la France n’est « pas très tolérante » car elle ne compte « que trois millions de naturistes réguliers ». Voilà comment nous tentons d’initier des réflexes mentaux, d’influer sur les processus cognitifs. »

(Laurent Obertone)

« Pour être tolérant, il faut fixer des limites à l’intolérable ».

(Umberto Ecco)

TOLERER

« Si on devait tolérer aux autres tout ce qu’on se permet à soi-même, la vie ne serait pas tenable. »

(Georges Courteline)

TOMBER

« Notre plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de nous relever après chaque chute. »

(Confucius)

« Si t’es clair avec toi, tu sais qu’il est facile d’enfoncer l’autre qui tombe, alors que tu retombes toi-même souvent dans les mêmes ornières. »

(Guy Gilbert)

TOURISME

« Le tourisme est une industrie qui consiste à emmener des gens qui seraient beaucoup mieux chez eux dans des endroits qui seraient beaucoup mieux sans eux. »

09:03 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

14/10/2021

Blanche-Neige contre Merlin l'Enchanteur (Catherine Dufour)

Blanche neige contre merlin l'enchanteur.jpgAu début du début, au commencement du commencement, la Terre était plate comme une crêpe ou comme une galette. Mais un jour Dieu claqua des doigts et la Terre se retrouva ronde. L’ennui, c’est que quand une main cosmique pétrit une crêpe pour en faire une boulette, la garniture a tendance à souffrir ! C’était un monde bizarre, habité par la magie ou « hanté » auraient dit certains, voire « pourri » pour les plus amers ou les plus réalistes. On y trouvait des fées, des arbres, des sirènes, des anges, des démons, (surtout des anges plus démons que les démons), quelques humains sans oublier Merlin l’enchanteur et la terrible Blanche-Neige. Mais dans ce monde, la foi partait en sucette depuis que Dieu s’était mis à boire !

« Blanche-Neige contre Merlin l’Enchanteur » relève de la fantaisie humoristique la plus échevelée. Ce roman fut d’abord publié en deux volumes « Merlin l’Ange chanteur » et « L’immortalité moins six minutes ». Le premier centré sur les personnages de l’Archange et de l’Angelot. Le second sur les deux fées follettes Pimprenouche et Pétrol'Kiwi. Le lecteur n’y trouvera aucune intrigue construite de manière classique, mais une suite de séquences sans grande logique. Il nagera dans la fantaisie débridée, le fantasque, l’étrange, le grand n’importe quoi. L’inspiration de Catherine Dufour est proche de celle des Monty Python, de Terry Pratchett, de Neil Gaiman voire de Douglas Adams. Une forme d’humour anglo-saxon fait d’absurde, de « nonsense », de paradoxal avec une pointe de « french touch » pleine d’ironie et de dérision. L’auteure évoque nombre de personnages légendaires comme Aurore Dubois-Dormant, Peau d’Âne, le roi Arthur (Artus) et les chevaliers de la Table Ronde ou historique comme Richelieu, Louis XIV, Marie de Médicis et Louis XV entre autres. Elle s’en explique d’ailleurs dans une postface fort intéressante en forme de « making of » où elle raconte la genèse de son opus et démêle le vrai du faux des emprunts historiques. Un ouvrage à conseiller absolument aux amateurs du genre ne serait-ce que pour le style inimitable de l’auteur.

4,5/5

08:48 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

13/10/2021

Mougeons, moutruches et muselières (92)

Souriez.jpg

08:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

12/10/2021

L'aéronaute embourbé (Témoignage)

L'aéronaute embourbé by CCRIDER77280 on Scribd

Ouvrage disponible version papier et e-book

https://www.amazon.fr/Laeronaute-embourbe-Bernard-Viallet...

08:35 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

11/10/2021

Gouverner par les fake news (Jacques Baud)

Gouverner par les fake news.jpgC’est l’invasion soviétique de l’Afghanistan qui a conduit la création d’Al-Qaïda : faux. Les Etats-Unis avaient commencé la déstabilisation du pays bien avant ! L’Iran est le pays le plus dangereux du monde et en fait beaucoup plus dangereux que l’Etat Islamique. Il veut détruire Israël. Il reste le principal promoteur du terrorisme international : encore faux. Le terrorisme djihadiste se produit sans grande raison, juste pour terroriser les gens : toujours faux. C’est la réponse logique aux interventions en Irak, Libye ou Syrie, aux bombardements de populations civiles qui sont considérés comme des actes lâches et menés sans véritable mandat des Nations Unies. Le conflit en Syrie a été déclenché en 2011 par la répression de pacifiques manifestations… Bachar al-Assad massacre son propre peuple… Il utilise des armes chimiques contre sa propre population… La France ne soutient que des rebelles « modérés »… Les « Casques blancs » sont neutres, impartiaux et apolitiques… La France est en Irak et en Syrie pour combattre l'Etat Islamique… Accumulation de mensonges, propagande et fausses nouvelles !

« Gouverner par les fake-news » est un essai de géopolitique proposé par un expert suisse des relations internationales, ancien agent des services secrets. Autant dire que Jacques Baud sait de quoi il parle. En atteste d’ailleurs tout un attirail de notes en références au bas de toutes les pages de son livre. Il s’attache à démontrer la fausseté des narratifs que l'on nous a servis depuis 30 ans au sujet de l’Afghanistan, du Darfour, de l’Iran, de la Syrie (il y consacre d’ailleurs une très importante partie de l'ouvrage), des attentats terroristes en France, mais aussi de la Russie, de l’Ukraine, de la Corée du Nord et du Vénézuéla. Ainsi nous a-t-on menti à peu près sur tout. On s’en doutait peu ou prou, mais le découvrir ainsi dans sa triste laideur n’est pas loin de provoquer la nausée. Le pouvoir ment pour justifier des politiques mal conçues, des interventions inutiles, hasardeuses et mêmes dangereuses à terme pour la population. Les médias cautionnent en répercutant les mensonges gouvernementaux sans même vérifier. Au lieu de faits vérifiés, les journalistes apportent des professions de foi. Et pire, une part importante de la population accepte qu’on lui cache la vérité. Nous voilà aux antipodes de l’Etat de Droit dont tout le monde se revendique pourtant. À conseiller aux chercheurs de vérité !

4,5/5

08:37 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)