Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2017

Chat perché (Nouvelle extraite du recueil "Dorian Evergreen")

08:07 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

18/11/2017

Ce qu'ils nous apprennent (Michel Klein)

Ce qu'ils nous apprennent.jpgLa maison du Docteur Michel Klein ressemble à une sympathique arche de Noé. Après avoir cohabité avec lionceaux, guenon et autres guépards, le célèbre vétérinaire et sa famille hébergent également deux bergers allemands, un chow-chow, un caniche, une chatte de gouttière et un chat birman, sans oublier tous leurs hôtes occasionnels, animaux malades, en instance d’intervention chirurgicale ou en convalescence. C’est dire jusqu’où va l’amour de l’auteur et de sa femme pour les animaux en général et pour les animaux domestiques en particulier. Cependant une question turlupine Michel Klein. Pourquoi pratiquement tous ces animaux, à l’exception de son chat birman, semble systématiquement préférer son épouse Michèle ?

« Ce qu’ils nous apprennent » est un charmant recueil d’anecdotes animalières. Tout le propos du vétérinaire tourne autant du thème contenu dans le titre de cet ouvrage. Oui, pour lui, les animaux pourraient être nos maîtres. Ils pourraient nous apprendre bien des choses, vu que leur comportement est souvent plus doux, plus aimant, plus compréhensif que le nôtre. Nous aurions donc bien des leçons à prendre d’eux. Il va sans dire qu’on se perd un peu beaucoup dans l’anthropomorphisme. Ceci mis à part, les anecdotes sont touchantes, particulièrement celles concernant les chiens guides d’aveugle au dévouement sans faille. Un petit reproche : trop de coquilles, fautes d’orthographe et autres lourdeurs grammaticales entachent ces pages. Les correcteurs feraient-ils la grève du zèle chez Laffont ?

3,5/5

08:20 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

17/11/2017

Poèmes pour petits et grands (23)

van lerberghe.jpgMa sœur la pluie

 

Ma sœur la Pluie,

La belle et tiède pluie d’été,

Doucement vole, doucement fuit,

À travers les airs mouillés.

Tout son collier de blanches perles

Dans le ciel bleu s’est délié.

 

Chantez les merles,

Dansez les pies !

Parmi les branches qu’elle plie,

Dansez les fleurs, chantez les nids

Tout ce qui vient du ciel est béni.

 

De ma bouche elle approche

Ses lèvres humides de fraises des bois ;

Rit, et me touche,

Partout à la fois,

De ses milliers de petits doigts.

 

Sur des tapis de fleurs sonores,

De l’aurore jusqu’au soir,

Et du soir jusqu’à l’aurore,

Elle pleut et pleut encore,

Autant qu’elle peut pleuvoir.

 

Puis, vient le soleil qui essuie,

De ses cheveux d’or,

Les pieds de la Pluie.

(Charles Van Lerberghe)

08:25 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

15/11/2017

Pensées plus ou moins correctes (105)

de gaulle.jpgMAÎTRE

« Pour pouvoir devenir le maître le politicien se fait passer pour le servant. »

(Charles de Gaulle)

MAJORITE

« L’avis de la majorité ne peut être que l’expression de l’incompétence. »

(René Guénon)

« L’immense majorité d’entre nous est contrainte à une duplicité constante érigée en système. On ne peut, sans nuire à sa santé, manifester jour après jour le contraire de ce que l’on ressent réellement, se faire crucifier pour ce que l’on aime pas, se réjouir de ce qui vous apporte le malheur. Notre système nerveux n’est pas un vain mot ni une invention. C’est un corps physique composé de fibres. Notre âme est située dans l’espace et se place en nous comme les dents dans la bouche. On ne peut pas sans cesse la violenter impunément. »

(Boris Pasternak)

08:55 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

13/11/2017

Sœur Emmanuelle (Paul Dreyfus)

Sœur Emmanuelle.jpgQui était Sœur Emmanuelle, née Madeleine Cinquin le 16 novembre 1908 à Bruxelles (Belgique) et morte le 20 octobre 2008 à Callian (Var, France), souvent surnommée la « petite sœur des chiffonniers » ? Une religieuse de Notre Dame de Sion enseignante qui fit ses premières armes en Turquie puis en Egypte, et qui fut même naturalisée égyptienne à partir de 1991. Elle était surtout connue pour ses œuvres caritatives auprès des enfants et des plus démunis, les fameux chiffonniers du Caire, et fut un symbole, dans l'opinion française, de la cause des déshérités. Née d’une mère belge et d’un père français, elle possédait ces deux nationalités. En 1991, le président Moubarak lui a accordé la nationalité égyptienne en remerciement de son œuvre. Elle devint très populaire dans l’opinion publique, apparaissant régulièrement en tête des classements des personnalités préférées des Français.

« Sœur Emmanuelle » se présente comme un long reportage sur un personnage hors du commun, habité par le besoin d’imitation du Christ dans son amour des plus humbles. La partie la plus importante de l’ouvrage est consacrée à une sorte de longue interview de la religieuse. Celle-ci permet de mieux comprendre ses motivations au travers d’évènements et d’anecdotes sur sa vie dans un milieu particulièrement dur et défavorisé. Sur l’immense décharge à ciel ouvert, des Chrétiens coptes et des Musulmans survivent en parfaite entente. Malgré des conditions de vie effrayantes pour un Occidental, ils ne sont pas malheureux et sont même remplis de l’amour de Dieu. Une extraordinaire leçon d’espérance, de charité et d’amour du prochain que la lecture de ce livre revigorant.

4,5/5

08:28 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

12/11/2017

L'aéronaute embourbé

L'aéronaute embourbé by CCRIDER77280 on Scribd

version papier

https://www.amazon.fr/Laeronaute-embourbe-Bernard-Viallet...

version ebook

https://www.amazon.fr/La%C3%A9ronaute-embourb%C3%A9-Berna...

 

08:39 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

10/11/2017

Justine (Nouvelle)

08:54 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

08/11/2017

La grand sillon (Claude Michelet)

le grand sillon.jpgÀ Panama, débute un chantier gigantesque, titanesque même, celui du fameux canal de Ferdinand de Lesseps. Flairant la bonne affaire, Martial et Romain se lancent vaillamment dans l’aventure. Ils équipent leur société de puissantes dragues et d’énormes excavatrices et offrent leurs services au contremaître O'Brien. Il s’agit d’unir deux océans pour éviter aux bateaux de faire le tour complet du continent. Mais pour cela, il va leur falloir araser les montagnes, lutter contre une nature hostile et dompter le Sagrès, un fleuve particulièrement capricieux. Un défi à la mesure de leur courage et de leur ambition. Mais les catastrophes s’enchaînent : éboulements en série, glissements de terrain, crues monstrueuses, coulées de boue meurtrière, sans oublier le climat malsain, les fièvres, les moustiques, les mygales et les serpents venimeux. Atteint par la malaria, Martial doit rentrer au Chili et être remplacé par Antoine qui délaisse pour un temps l’immense hacienda dont il avait la charge…

« Le grand sillon » est un roman historique de belle ampleur qui clôt la trilogie des « Promesses du ciel et de la terre ». Il s’achève sur un demi-échec fort bien décrit. Exaltante s’il en est, cette épopée qui tourna au scandale financier a raison de la détermination de l’initiateur de toute la saga. Ainsi tout s’achève en demi-teinte, comme dans la vie. Rien n’est tout blanc ni tout noir, mais plutôt dans les nuances de gris. Une très belle et très enthousiasmante histoire, des personnages attachants et très humains. Une totale réussite. Peut-être le meilleur ouvrage du prolifique Claude Michelet qui sait allier érudition et amour de la terre et des gens. À ne pas rater.

4,5/5

08:19 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

07/11/2017

Poèmes pour petits et grands (22)

trenet.jpgDouce France

 

Il revient à ma mémoire

Des souvenirs familiers

Je revois ma blouse noire

Lorsque j’étais écolier

Sur le chemin de l’école

Je chantais à pleine voix

Des romances sans paroles

Vieilles chansons d’autrefois

Douce France

Cher pays de mon enfance

Bercée de tendre insouciance

Je t’ai gardée dans mon cœur!

Mon village au clocher aux maisons sages

Où les enfants de mon âge

Ont partagé mon bonheur

Oui je t’aime

Et je te donne ce poème

Oui je t’aime

Dans la joie ou la douleur

J’ai connu des paysages

Et des soleils merveilleux

Au cours de lointains voyages

Tout là-bas sous d’autres cieux

Mais combien je leur préfère

Mon ciel bleu mon horizon

Ma grande route et ma rivière

Ma prairie et ma maison.

 

(Charles Trenet)

 

08:16 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

05/11/2017

Pensées plus ou moins correctes (104)

gandhi.jpgMACHINE

« La machine a gagné l’homme, l’homme s’est fait machine, il fonctionne et ne vit plus. »

(Mahatma Gandhi)

« La machine moderne doit produire à tout prix : on ne produit plus pour consommer, on consomme pour produire. De là naît un esprit nouveau, esprit barbare, mépris devant ce que la civilisation a de plus précieux, mépris de l’homme en fin de compte. »

(Thierry Maulnier)

MAIN

« Une seule main ne peut nouer un fagot. »

(Proverbe africain)

« Embrasse la main que tu ne peux pas couper. »

(Proverbe arabe)

« Si un jour vous avez besoin d’une main secourable, vous en trouverez une à chaque bout de vos bras et ainsi vous vous rendrez compte que vous avez deux mains ! L’une pour vous aider vous-même, l’autre pour aider ceux qui en ont besoin. »

(Audrey Hepburn)

MAISON

« Notre maison est là où nous semons le bonheur. »

08:51 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)