Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2020

Le corps mystique de l'Antéchrist (René Bergeron)

Le corps mystique de l'antéchrist.jpgLa conspiration mondialiste de l’ère du Verseau est basée idéologiquement sur le communisme et le nazisme et n’est que la mise en place des buts cachés de la Franc-Maçonnerie. En réalité, ces trois idéologies sont très proches et ni plus ni moins que les trois faux nez d’une même entité, celle qui ne veut plus de religion, plus de famille traditionnelle, plus de frontières, plus de patrie, plus de propriété privée. Une éducation laïque et athée, une baisse de la natalité, une suppression de la responsabilité personnelle, une extinction programmée de la foi, la mise en place d’un Etat Providence omnipotent et une immoralité encouragée sous toutes ses formes sont les moyens pour parvenir à ces fins : plus de vérité, ni de liberté, ni de justice, ni de morale. Tels sont les points communs entre le communisme, le nazisme et la Franc-Maçonnerie. La première cible est partout et toujours la religion. « Nous devons combattre la religion », disait Lénine. « Il faut libérer les masses ouvrières des préjugés religieux », peut-on lire dans le « Manifeste du Parti Communiste ». Et pour cela, tous les moyens sont bons, mêmes les plus criminels. En 1917, l’Église catholique russe comptait 12 millions de fidèles, 8 évêques et 810 prêtres. En 1935, après les massacres, ne survivaient plus que 60 prêtres. Les objectifs francs-maçons ne sont guère différents. « Ne cessons jamais de corrompre et de semer le vice dans le peuple. Notre but est la destruction du catholicisme. » (Adam Weishaupt) Les trois « ennemis infâmes » sont pour elle la loi, la propriété et la religion. Quant au nazisme, le frère ennemi apparent du bolchevisme, il repose sur le sang, le sol, la race et la nation. C’est un néo-paganisme très anti-chrétien lui aussi. Son idéologie basée sur le mythe de la race des seigneurs, sa pratique de l’eugénisme et de l’euthanasie (stérilisation des tarés sociaux, éradication des races inférieures) l’ont condamné à jamais, mais il peut ressurgir sous d’autres apparences…

« Le corps mystique de l’Antéchrist » est un essai politique majeur dans la mesure où il renvoie dos à dos et dissèque avec précision les trois courants responsables de bien des malheurs passés et à venir. « Doctrines pernicieuses et absurdes, faussement fardées du nom de science » (Pie XI). Paru en 1940, cet ouvrage courageux risquait de finir dans les oubliettes de l’Histoire s’il n’était pas reparut en 1993 avec une préface de Serge Monast. Le lecteur y apprendra bien des choses sur ces trois sujets qui n’en font qu’un. Par exemple, que 65% des sénateurs américains sont francs-maçons et que la totalité des présidents le furent à l’exception d’un seul, Adams ! L’auteur appuie toute son argumentation sur un grand nombre de faits incontestables et de citations des protagonistes (Lénine, Trotsky, Staline, Hitler, Weishaupt). Les points et les buts communs sont troublants. « Le stalinisme et l’hitlérisme sont des phénomènes symétriques. Par bien des traits, ils se ressemblent de façon accablante » (dixit Trotsky). Un ouvrage de référence, en accès libre sur le net, qui intéressera tous les passionnés d’Histoire mais aussi tous ceux qui veulent comprendre notre monde actuel, héritier et continuateur du processus en question.

4,5/5

09:09 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

15/12/2020

Pensées plus ou moins correctes (214)

Ruth REndell.jpgSECTE

« Ce n’est pas parmi les riches qu’on trouve d’étranges sectes, car ceux qui font leur paradis sur terre n’éprouvent pas le besoin d’être rassurés quant à leur vie future. »

(Ruth Rendell)

SECURITE

« Je suis inquiet pour la sécurité de notre belle nation; pas tant à cause d’une quelconque menace de l'extérieur, mais davantage à cause des forces insidieuses qui y opèrent de l’intérieur. »

(Général Douglas MacArthur)

SENSIBILITE

« Les biens et les maux qui nous arrivent ne nous touchent pas selon leur grandeur mais selon notre sensibilité. »

(La Rochefoucauld)

SEREIN

« Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos. »

(Mahatma Gandhi)

SERENITE

« Les deux maux qui empêchent d’accéder à la sérénité sont la nostalgie du passé et l’espérance dans un monde meilleur. »

« Veillez avec sérénité à travers les hivers de votre tristesse. »

(Khalil Gibran)

09:01 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

13/12/2020

Mougeons, moutruches et muselières (20)

Linko-dessin-Securite-globale-police-covid-web-94c5e-9b633.jpg

08:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

12/12/2020

L'aéronaute embourbé

08:33 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

11/12/2020

Gouverner par le chaos (Collectif)

Gouverner-par-le-chaos_9193.jpgDes éléments de langage, un storytelling répété à l’infini de façon monotone, un peu comme un mantra, parviennent facilement à conditionner les réflexes mentaux pavloviens de toute une population. Depuis Bernays (« Propaganda »), on a découvert qu’en situation de grande anxiété, de stress, de peur, le cerveau reptilien l’emporte toujours sur le néo-cortex dialectique. Toute réflexion, toute rationalité deviennent impossibles. Ne reste plus que l’émotion, le ressenti. Le déni de réalité le plus absolu, les situations les plus incroyables et les pires contraintes peuvent être acceptées et même réclamées par l’opinion. De plus, si on relativise toutes les culpabilités, si on libère des prisonniers, si on inflige des peines symboliques quand elles devraient être sévères et des peines sévères quand elles devraient être légères, la justice brouille les cartes, rend tout le monde coupable ou potentiellement coupable. Ainsi arrive-t-on à étendre les murs de la prison à la société tout entière. Le gouvernement par le chaos n’a alors qu’une seule finalité : la tyrannie, la dictature…

« Gouverner par le chaos » est un essai politique court et compact qui présente une vulgarisation des mécanismes d’ingénierie sociale telle qu’elle est de plus en plus pratiquée par nos gouvernants avec l’aide des médias, de Big Data, de Big Tech, de Big Money et autres Big Pharma. Orwell et son « 1984 » sont largement dépassés dans la mesure où Big Brother espionnait le peuple, imposait sa volonté en se montrant et même en s’exhibant. Aujourd’hui, les vrais détenteurs du pouvoir savent tout sur nous mais restent cachés dans les coulisses, laissant le soin à leurs pantins, hommes politiques et autres, de rester sur le devant de la scène. Si on y ajoute une connaissance fine des comportements et tendances de la masse par le biais de la technologie, des réseaux sociaux et autres moyens de traçage, on obtient une sorte de pouvoir absolu reposant sur le mensonge, les psy-ops, les fake-news et autres opérations sous faux drapeaux. Un ouvrage intéressant, un brin technique, qui insiste un peu trop sur l’affaire de Tarnac et du groupe de Julien Coupat et qui aurait pu présenter plus de développements à l’aide d’autres exemples de manipulations. Peut servir d’introduction à un sujet aussi passionnant qu’inquiétant. Ecrit avant l’histoire du Covid, il donne cependant toutes les clés pour la décrypter.

4/5

08:33 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

10/12/2020

La reine froide (Nouvelle)

Nouvelle extraite du recueil "LOLLYBLOG"

Ouvrage disponible version papier et e-book

https://www.amazon.fr/Lollyblog-Nouvelles-Bernard-Viallet...

08:45 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

09/12/2020

Mougeons, moutruches et muselières (19)

L-dessin-des-moutons-masques-web-74c51-44aaa.jpg

08:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

08/12/2020

Les volontaires (Saint-Loup)

Les volontaires.jpgAoût 1941 : un ancien de la guerre d’Espagne, côté Républicains, un engagé volontaire de la campagne 39, un aristocrate réserviste de la guerre de 14, un forain « motard de la mort », un diplômé de Normale Sup, un militaire de carrière qui a fait 14/18, la guerre d’Espagne dans la brigade Durutti et celle de 40 dans les corps-francs et un tas d’autres passent une sorte de conseil de révision devant le médecin-capitaine Fleury, toubib breton ayant abandonné femme, enfants et clientèle pour s’engager comme eux dans la Légion des Volontaires Français contre le Bolchevisme. Tous vont bientôt aller combattre l’armée rouge aux côtés des soldats de la Wehrmacht sur le terrible front de l’Est. Ils vont connaître le froid, la faim et la mort dans une guerre de partisans sans merci. Et pour les peu nombreux rescapés de cet enfer, ce sera l’exil ou le poteau d’exécution…

« Les volontaires » est un ouvrage historique mené comme un reportage sur un volet de l’Histoire de France assez peu abordé. Les combats de volontaires français qui, à l’appel de divers partis de la collaboration, se lancèrent sur les traces de Napoléon pour une nouvelle campagne de Russie qui se solda par une retraite aussi terrible sinon pire que la première. Ils se battirent courageusement dos à la Bérésina et furent même les derniers pour protéger la retraite de l’armée allemande. Les passionnés d’histoire militaire découvriront que ces hommes se battirent à un contre dix, sans appui d’artillerie, avec parfois l’aide de deux chars Tigres allemands, la plupart du temps face à une centaine de blindés soviétiques souvent d’origine US. Le lecteur retrouvera des personnages emblématiques et récurrents des autres ouvrages de l'auteur comme Le Fauconnier, Brasillach et Bassompierre. L’histoire la plus étonnante reste celle du chirurgien Delouis qui, capturé par les partisans rouges, n’est pas exécuté. Il soigne les blessés russes avec autant de bienveillance que les blessés français, a une aventure avec Genia, une belle Russe, commissaire politique. Et le plus incroyable, c’est qu’il réussit à s’évader, à repasser les lignes et à rejoindre un poste français ! Ce récit basé sur des témoignages de survivants est très bien écrit, très vivant et illustré de nombreux croquis de batailles. Intéressant à titre de document bien sûr.

4/5

08:20 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

07/12/2020

Poèmes pour petits et grands (132)

Odilon.jpgJe t’offre un verre d’eau

 

Je t’offre un verre d’eau glacée

N’y touche pas distraitement

Il est le fruit d’une pensée

Sans ornement.

 

Tous les plaisirs de l’amitié

Combien cette eau me désaltère

Je t’en propose une moitié

La plus légère.

 

Regarde, je suis pur et vide

Comme le verre où tu as bu

Il ne fait pas d’être limpide

Une vertu.

 

Plus d’eau mais la lumière sage

Donne à mon présent tout son prix

Tel un poète aux dieux s’engage

Et reste pris.

 

(Odilon-Jean Périer)

08:21 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

06/12/2020

65 questions, 65 réponses sur la dette, le FMI et la Banque Mondiale (Millet & Toussaint)

65 questions.jpgDepuis la crise financière de 2008, il ne reste plus que la toute petite poignée de ceux qui profitent de plus en plus du capitalisme, les oligarques, les ploutocrates, et l’immense majorité qui le subit, surtout au travers du mécanisme diabolique de la dette. Mais si on efface la dette des pays en voie de développement, les régimes dictatoriaux et corrompus ne vont-ils pas s’en trouver renforcés ? Les contribuables des pays développés ne vont-ils pas en faire les frais ? Comment vont se comporter, la Chine, les fonds vautours et les fonds souverains ? Si cette annulation est une condition nécessaire au redémarrage des économies, elle ne sera pas suffisante. Il faudra envisager bien d’autres mesures. Le tiers monde a déjà remboursé l’équivalent de 110 fois ce qu’il devait en 1970, mais entre temps la dette a été multipliée par 50 en raison de la hausse des taux d’intérêt et des nouveaux emprunts destinés à rembourser les premiers. Un parfait cercle vicieux !

Cet ouvrage très bien documenté et sourcé est un essai économique de belle qualité et d’un abord relativement facile de par la clarté du discours et de par la présentation sous forme de questions et réponses. Il pose tout le problème du développement et celui du rôle délétère et même létal du FMI et de la Banque mondiale, qui sous prétexte d’aider ces pays, ne font qu’aggraver la pauvreté et l’asservissement des peuples. (Casse sociale, émeute de la faim, paupérisation, 2,6 milliards d’êtres humains vivant avec moins de 2 dollars par jour !). En lisant cet ouvrage, bien des thématiques se découvrent sous une autre lumière : crise des subprimes, pillage des ressources du tiers-monde, monoculture et surproduction, baisse des cours des produits agricoles et des matières premières. La dette cumulée au Nord représente environ 40 000 milliards de dollars, celle du Sud 326 milliards et même seulement 80 après re-calcul et décote. Le propos aurait été incomplet s’il s’était cantonné aux pays du Sud. Il propose aussi des solutions générales avec de simples aménagements pour le Nord, ce qui semble certainement insuffisant pour une réelle libération du joug des 1% de ploutocrates qui ne font que s’enrichir de manière monstrueuse alors que les 99% s’appauvrissent inexorablement. Ouvrage fort intéressant qui cible le problème majeur de la mondialisation.

4/5

08:55 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)