Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2019

Pensées plus ou moins correctes (147)

La Roche foucauld.jpgPARAÎTRE

« Nous gagnerions plus de nous laisser voir tels que nous sommes que d’essayer de paraître ce que nous ne sommes pas. »

(La Rochefoucauld)

PARDONNER

« Pardonne aux autres, non pas parce qu’ils méritent le pardon mais parce que tu mérites la paix. »

(Bouddha)

« Je pardonne quelquefois aux autres de ne pas être de mon avis… Je leur pardonne rarement d’être du leur. »

(Talleyrand)

PARENT

« Les parents, ce sont deux personnes qui t’apprennent à marcher et à parler pour te dire ensuite de t’asseoir et de te taire. »

PARESSE

« Je n’ai pas une minute à moi… Je me surmène de paresse. »

(Rivarol)

« Ainsi la paresse est mère. Elle a un fils, le vol, et une fille, la faim. »

(Victor Hugo)

02/02/2019

Les Faux As (Roman)

Maintenant en e-book libre et gratuit ! Bonne lecture !

08:16 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

01/02/2019

Un crime très ordinaire (Max Gallo)

Un crime très ordinaire.jpgEn juin 1980, rue des Carmes, à Paris, Michel Farges, écrivain issu de milieu modeste mais ayant atteint une notoriété certaine, est retrouvé mort, dans le caniveau, entre deux voitures. Il a été abattu de deux balles en pleine tête. Qui pouvait bien en vouloir à un homme respectable et si bien introduit dans le milieu littéraire germano-pratin ? A-t-on affaire à un crime crapuleux, à un acte gratuit ou à quelque chose de plus grave impliquant plus sérieusement les hautes sphères politico-médiatiques ? C’est ce que se demande Sylvie Mertens, jeune enseignante provençale, qui fut le temps d’un été l’amante de Farges. La malheureuse tente de mener une enquête avec le peu d’éléments dont elle dispose. Et tout va se compliquer quand une des maîtresses de Farges sera renversée et tuée par un chauffard et qu’elle-même sera agressée et échappera de peu à la mort…

« Un crime très ordinaire » se présente comme un roman policier ou un thriller sur fond socio-politique. Il semble vouloir traiter de tous ces crimes inexpliqués, de ces suicidés se tirant deux balles dans la tête. Le lecteur pensera à l’affaire Boulin, à l’assassinat de Goldman, à la disparition étrange de Jean Edern-Hallier et de tant d’autres. L’ennui, c’est que la fameuse enquête piétine dès le début, qu’il ne se passe strictement rien à part des broutilles de vie quotidienne sans le moindre intérêt et que très vite l’ennui s’installe. Il faut pas mal de constance et de persévérance au lecteur pour arriver à découvrir une fin fort attendue mais aussi déplaisante que décevante. Rien ne sera révélé. Si on y ajoute un style assez lourd et une narration manquant particulièrement de rythme, on en arrive à la conclusion que cet ouvrage est loin d’être le meilleur de Max Gallo et que le regretté auteur aurait sans doute mieux fait de rester cantonné dans le registre des ouvrages historiques, domaine où il excellait.

2,5/5

11:29 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

30/01/2019

L'accordéoniste (Nouvelle)

08:36 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

27/01/2019

Poèmes pour petits et grands (65)

Brès.jpgLe ver luisant

 

Déjà vient la brume ;

Gentil ver luisant,

Vite, vite allume

Ton flambeau d’argent.

 

Luis pour l’araignée

Qui tisse la nuit

Et, dans sa veillée,

Travaille sans bruit.

 

Eclaire la route

Du brun hanneton

Qui vole et qui broute

Dans l’ombre à tâtons.

 

Enfin, au passage,

Luis au paysan

Qui, las de l’ouvrage,

Rentre lentement.

 

Déjà vient la brume ;

Gentil ver luisant

Vite, vite allume

Ton flambeau d’argent.

 

(Henriette-Suzanne Brès)

08:34 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

25/01/2019

Pensées plus ou moins correctes (146)

PAIX

« Si tu veux la paix, prépare la guerre. » (Si vis pacem para bellum)

(Proverbe latin)

« Nous sommes une civilisation qui sait faire la guerre, mais qui ne sait plus faire la paix. »

(G. Ferrero)

Montesquieu.jpg« La paix ne peut point s’acheter parce que celui qui l’a vendue n’est que plus en état de la faire acheter encore. »

(Montesquieu)

PALACE

« Les palaces consolent de ne pas avoir connu les palais. »

(Philippe Bouvard)

PANIER

« Il ne faut pas mettre tous ses œufs dans un même panier. »

PANTHERE

« Avoir pitié de la panthère, c'est être injuste envers les agneaux. »

(Saadi)

PAPE

« Le pape est une idole à qui on lie les mains et dont on baise les pieds. »

(Voltaire)

PARADIS

« Quand l’homme essaie d’imaginer le paradis sur terre, ça fait tout de suite un enfer très convenable. »

(Paul Claudel)

« Le chercheur de tares en trouvera même au paradis. »

(Henry David Thoreau)

« C’est avec raison qu’à chaque époque on croit assister à la disparition des dernières traces du Paradis terrestre. »

(Cioran)

24/01/2019

Douceurs provinciales (Charles Exbrayat)

Douceurs provinciales.jpgGuillaume Norrey, agent des services secrets français, est convoqué par son patron, M. Dumolard, dans son appartement discret du quatorzième arrondissement de Paris. Dans son laboratoire de Poitiers, le professeur Montanay est en passe de découvrir une formule révolutionnaire de carburant pour fusées spatiales. Le problème c’est que des fuites se sont produites. Une puissance étrangère risque de s’emparer du fruit de recherches aussi secrètes que prometteuses. Mais qui trahit ? Quelqu’un de l’entourage ou de l’équipe du professeur, composée d’un Yougoslave bourru, d’un Anglais mutique et amateur de chats et de son futur beau-frère ? Tout va encore se compliquer quand Guillaume va découvrir que Madeleine, l’épouse du professeur n’est autre qu’une ancienne amante très regrettée puis que le concierge est retrouvé poignardé après s’être vanté dans un café d’avoir gagné beaucoup d’argent…

« Douceurs provinciales » est un roman policier et d’espionnage de facture tout à fait classique. C’est bien écrit, bien mené, bien bâti. En son temps, le prolifique et regretté Exbrayat fut un maître dans ce registre particulier. Le lecteur erre de fausses pistes en fausses pistes et ne découvrira le pot aux roses qu’en toute fin d’ouvrage, juste à l’avant-dernière page. Vite lu, vite oublié, cet ouvrage de simple divertissement, pour ne pas parler de « roman de gare », ne se classe pas dans les meilleurs du maître, car il lui manque la petite étincelle d’humour qui caractérisait souvent la narration, en particulier dans les « Imogène ».

4,5/5

08:48 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

22/01/2019

Opération Baucent (Roman)

08:52 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

21/01/2019

Vital ! (Frédéric Saldmann)

Vital.jpgNul doute que la santé est le plus précieux de tous les biens. En début d’année, ne présente-t-on pas nos vœux en souhaitant plein de bonnes choses et surtout la santé à nos proches et à nos amis ? Mais cette santé si désirée ne dépend-elle pas de nous, de nos habitudes, de notre mode de vie ? Tout commence par une bonne hygiène, une bonne alimentation, un bon sommeil et pas mal de sport… en chambre. Si on y ajoute que le mental et le physique interagissent en permanence, on comprendra que pour acquérir et conserver santé et bien-être, il faut agir sur les deux. D’où l’utilité de ce livre, sous-titré non sans raison « votre bible santé »

« Vital ! » est un essai de vulgarisation médicale fort réussi dans la mesure où il fourmille de conseils pour se maintenir en forme, se sentir bien, rempli d’énergie vitale, de joie et de bonheur, quel que soit l’âge que nous ayons. Certains conseils sont assez surprenants comme celui d’habiter dans une maison ou un appartement plutôt surchauffé pour être moins tenté de compenser en mangeant et ainsi ne pas prendre du poids, origine de tous les maux. Ou comme celui de boire du sperme lequel contiendrait toutes sortes d’hormones et oligoéléments ralentissant le vieillissement. Le lecteur y trouvera également nombre de conseils plus d’ordre psychologique comme l’importance du pardon, de la générosité, de la politesse ou du calme intérieur. Au total, un ouvrage très complet (excepté le volet sport réduit au sexe et à la pétanque), très intéressant et certainement très utile car reposant sur les dernières recherches dans le domaine médical, le tout étayé par une solide documentation comme en témoigne l’importante bibliographie insérée en fin de volume.

4,5/5

19:23 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

20/01/2019

Un nouveau départ (Nouvelle)

09:03 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)