Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2020

La prophétie de la cathédrale (Christophe Ferré)

La prophétie de la cathédrale.jpgÀ Chartres, Mary Kennedy, jeune archéologue américaine travaillant sur les fouilles du parvis de la cathédrale, se retrouve à une heure du matin en train d’explorer l’église souterraine, Notre-Dame-de-sous-terre, la plus grande crypte de France, en compagnie d’un vieil érudit, Charles de Saint Germain. Il lui annonce faire partie d’une confrérie, « Les légionnaires de Dieu ». Mais au moment de lui faire une importante révélation, il est abattu d’une balle en pleine poitrine. Il a à peine le temps de prononcer quelques paroles sibyllines. Mary se retrouve face au tueur cagoulé qui lui fait constater que son révolver est vide avant de s’enfuir en prononçant une menace à peine voilée. Traumatisée, la jeune archéologue reste dans la crypte. Au matin, elle se retrouve unique suspecte aux yeux de la police car ses empreintes digitales sont les seules présentes sur l’arme du crime…

« La prophétie de la cathédrale » se présente comme un thriller à consonance historico mystique assez dans l’esprit d’un certain Dan Brown. L’aspect thriller se voit à l’accumulation de cadavres et à la fuite haletante d’une pauvre héroïne injustement traquée de tous côtés. Cet ouvrage est à la fois distrayant et instructif. Distrayant par son aspect romanesque plein de rebondissements et de quelques naïvetés. S’il suffisait de retrouver une relique aussi sainte et authentique qu’elle puisse être pour faire régner une paix universelle, nous nous jetterions tous sur nos pelles et nos pioches ! Nettement plus passionnant reste le côté historique de l’affaire. On sent que l’auteur en connait un rayon sur la cathédrale. Ainsi, le lecteur découvrira entre autres qu’il n’y eut pas qu’un seul monument, mais plusieurs qui furent édifiés sur le site au fil des siècles et des aléas historiques (destruction par les Vikings, incendies, etc.) Si on y ajoute un style fluide et efficace, une intrigue bien ficelée, on se retrouve avec un page-turner fort difficile à lâcher. À conseiller aux amateurs.

4/5

08:30 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)