Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2017

Le mammouth m'a tué

09:04 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

30/03/2017

Pensées plus ou moins correctes (84)

coluche.jpgINTELLIGENCE

« Ils nous vendaient de l’intelligence et ils n’en avaient pas le moindre échantillon sur eux. »

(Coluche)

« L’intelligence incite à la réflexion et la réflexion conduit au scepticisme. Le scepticisme lui, vous mène à l’ironie. L’ironie, à son tour, vous présente à l’esprit – qui se trouve en direct avec l’humour- qui fait si bon ménage avec la fantaisie. »

(Sacha Guitry)

« L’intelligence de l’homme n’a pas progressé depuis son apparition sur Terre. »

(Rémy de Gourmont)

« L’intelligence, ce n’est pas ce que l’on sait, mais ce que l’on fait quand on ne sait pas. »

(Jean Piaget)

« Les intelligences dont la volonté ne s’équilibre point sont comme des astres avortés. »

(Hermès Trismégiste)

INTELLIGENT

« L’avantage d’être intelligent, c’est qu’on peut toujours faire l’imbécile alors que l’inverse est totalement impossible. »

(Woody Allen)

 

29/03/2017

Montburgonde (Chapitre 1)

08:25 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

27/03/2017

L'accordéoniste (Nouvelle extraite du recueil "Ulla Sundström"

08:39 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

25/03/2017

Mon best of poèmes (2)

samain.jpgLe marché

 

Sur la petite place, au lever de l’aurore,

Le marché rit joyeux, bruyant, multicolore,

Pêle-mêle étalant sur ses tréteaux boiteux

Ses fromages, ses fruits, son miel, ses paniers d’œufs,

Et, sur la dalle où coule une eau toujours nouvelle,

Ses poissons d’argent clair, qu’une âpre odeur révèle.

Mylène, sa petite Alidé par la main,

Dans la foule se fraie avec peine un chemin,

S’attarde à chaque étal, va, vient, revient, s’arrête,

Aux appels trop pressants parfois tourne la tête,

Soupèse quelque fruit, marchande les primeurs

Ou s’éloigne au milieu d’insolentes clameurs.

L’enfant la suit, heureuse ; elle adore la foule,

Les cris, les grognements, le vent frais, l’eau qui coule,

L’auberge au seuil bruyant, les petits ânes gris,

Et le pavé jonché partout de verts débris.

Mylène a fait son choix de fruits et de légumes ;

Elle ajoute un canard vivant aux belles plumes !

Alidé bat des mains, quand, pour la contenter,

La mère donne enfin son panier à porter.

La charge fait plier son bras, mais déjà fière,

L’enfant part sans rien dire et se cambre en arrière,

Pendant que le canard, discordant prisonnier,

Crie et passe un bec jaune aux treilles du panier.

 

(Albert Samain)

 

08:52 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

23/03/2017

L'aéronaute embourbé

08:23 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

21/03/2017

Expresso Love

Expresso Love by CCRIDER77280 on Scribd

09:55 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (5)

19/03/2017

Décrochage (Norbert Toyssel)

Décrochage.jpgGaétan doit rejoindre par la voie des airs sa femme Charline partie en vacances en Norvège un peu avant lui quand une catastrophe aérienne se produit au large des îles Shetlands. Grâce à un équipement de secours sophistiqué, il parvient à se poser sans trop de casse sur une petite île perdue en mer. Autre survivant, un enfant d’une dizaine d’années partage son sort. Puis quelques autres…

« Décrochage » est une nouvelle d’anticipation sur fond de tempête solaire avec une histoire de nuage de particules qui aurait détraqué tous les systèmes de communication et de navigation de la planète provoquant un cataclysme d’une ampleur inégalée. Une grande partie de la narration reste d’ordre descriptif et technique. L’intrigue qui semble inachevée avec sa fin ouverte ne débouche que sur un improbable sauvetage. Doit-on s’attendre à d’autres épisodes ? L’éditeur, Librinova, ne le précise pas. Le style est efficace, fluide et agréable, mais cette qualité ne suffit pas à faire de ce texte un chef-d’œuvre inoubliable.

3/5

 

08:43 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

17/03/2017

Pensées plus ou moins correctes (83)

 

INSATIABLE

« Point de plus grand malheur que d’être insatiable.

Point de pire fléau que l’esprit d’appétit. »

(Tao Te King)

INSIGNIFIANT

« Tout ce qui est mal écrit est insignifiant. »

dutourd.jpg(Jean Dutourd)

INSOUMIS

« Le monde ne sera sauvé, s’il peut l’être, que par des insoumis.)

(André Gide)

INSTANT

« L’instant est béni. Tout le reste est souvenir. »

(Jim Morrison)

INSTITUTION

« Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées régulières. Elles ont déjà constitué une aristocratie de l’argent qui défie les gouvernements. Le pouvoir d’émettre de l’argent devrait être retiré aux banques et redonné au peuple à qui il appartient de droit. »

(Thomas Jefferson)

INSULTE

« Le critique insulte l'auteur : on appelle cela de la critique. L’auteur insulte le critique : on appelle cela de l’insulte. »

(Henry de Montherlant)

INSURRECTION

« Ne jamais jouer avec l’insurrection armée et, quand on la commence, la mener jusqu’au bout. »

(Engels)

 

 

08:41 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

15/03/2017

Hiver (Collectif)

Hiver.jpgEn 1801, une malade présumée incurable est mise en quarantaine sur l’île du Chancre. Chaque jour, son amoureux lui apporte une potion… Venue d’un pays chaud, Lana est introduite par Léo à l’intérieur du Palais de l’Hiver. Elle a l’impression d’y découvrir une planète totalement inconnue… À l’issue d’une bataille, des morts reprennent peu à peu vie… Deux clochards, Ralbert et Bellotone, déposent chaque matin des fleurs chapardées ou récupérées sur le paillasson de Marie-Joëlle, bénévole dans une association caritative d’aide aux sans-abris… Bruce, un homme étrange qui a déjà tué sa femme, est sur la trace de quelqu’un qui n’est autre que son propre Pygmalion, l’auteur…

« Hiver » est un recueil de 18 nouvelles proposées par les Editions Secrètes lesquelles avaient déjà édité « Feu », autre excellent recueil. Toutes tournent autour du thème éponyme mais sont traitées selon des répertoires aussi différents que le romanesque sentimental, la science-fiction, le fantastique, la fantaisie ou l’anticipation, sans parler des inclassables. Chaque auteur rivalise de talent narratif. Tous les textes sont de belle qualité littéraire et de présentation éditoriale impeccable (aucune coquille, ce qui devient rare dans ce genre de production). Deux nouvelles sortent vraiment du lot, car ce sont de véritables petits chefs d’œuvre à mon sens : « Hartush, le dernier mâle » d’Olivier Boile pour sa glaçante fantaisie et « La petite fille dans la neige » de Murphy Myers pour sa terrible épouvante. Une mention spéciale à l’émouvant et poétique « L’hiver partout, partout l’hiver » de Dany Lecènes. Si vous aimez lire des nouvelles passionnantes et bien écrites, ne vous privez pas de cet ouvrage qui est en libre accès, ce qui ne gâte rien !

4,5/5

 

08:58 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)