Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2021

Mougeons, moutruches et muselières (110)

La vie d'avant.jpg

Une toubib slovène vient de révéler un des secrets de cette inoculation de masse. Il y aurait trois sortes de « vaccins », répertoriés 1, 2 et 3 sur les emballages. Le premier correspondrait à un placebo (sérum physiologique) qui serait réservé à l’élite et distribué à la masse de façon aléatoire. Il serait intéressant de savoir dans quelle proportion. Le deuxième contiendrait le fameux ARN messager qui pourrait se combiner avec notre ARN et le modifier. Dans quel but ? Nous transformer en récepteurs 5G ? Nous ficher ? Nous tracer ? Ou nous stériliser ? Cette version aurait des effets à moyen et long terme, histoire que les gens ne découvrent pas trop vite le pot aux roses. Quant au troisième, il contiendrait de l’ARNm, de l’hydroxyde de graphène, de la Luciférase (ça ne s’invente pas !), de l’aluminium, des métaux lourds, des extraits de fœtus et toutes sortes d’adjuvants. Un vrai bouillon de sorcière ! Lui seul serait mortel et très rapidement. Dans les heures et les jours qui suivent l’injection.

Ainsi a-t-on vu des joueurs de football ou de basket s’effondrer en plein match sans pouvoir se relever et des chanteuses tomber sur scène. La FIFA vient de déclarer très officiellement que 108 footballeurs et entraineurs professionnels de la League 1 viennent de décéder subitement au cours des six derniers mois. Leur point commun : ils étaient tous vaccinés simple ou double dose. Cette soudaine épidémie de thromboses, AVC, crises cardiaques et myocardites est quand même terriblement suspecte.

D’autant plus que j’ai également visionné la vidéo d'un chimiste allemand de haut niveau. Un des rares grands spécialistes des nanoparticules. Il a travaillé pour les plus grands laboratoires américains. Ce qu'il raconte a de quoi faire se dresser les cheveux sur la tête. L'hydroxyde graphène est un composant utilisé pour les freins des voitures. Sa molécule n'est pas biodégradable. Sa forme peut se définir comme de minuscules lames de rasoir qui se répandent dans le sang et peuvent remonter jusqu’au cœur, causant des dommages irréparables. Les gens qui poussent à ces inoculations sont donc des criminels (du moins ceux qui sont vraiment au courant de ce qui se passe), des imbéciles ou des idiots utiles (du moins ceux qui ne s’informent pas et qui croient encore aux bobards de la propagande officielle).

Je remarque à quel point toute cette opération est pernicieuse. Les morts subites sont ainsi peu nombreuses. Ils peuvent les cacher longtemps, les impliquer à un nouveau variant ou à n’importe quel baratin d’épidémie de thromboses foudroyantes. Une bonne quantité de crétins (tous ceux qui ont eu droit aux versions un et deux) peuvent s’imaginer que le shoot est inoffensif et même participer à la désinformation. Malheureusement peu de temps après la diffusion de son témoignage, le chimiste allemand a été assassiné. Tout comme Claire Séverac et plusieurs autres alerteurs. Tout comme ces présidents africains opposés aux mesures sanitaires. Pour moi, c’est une preuve indiscutable de véracité.

https://odysee.com/@Covidbel:5/Andreas-Noak:bfbclid=IwAR2...

09:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire