Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2017

Dorian Evergreen

08:28 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

31/03/2017

Le mammouth m'a tué

09:04 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

29/03/2017

Montburgonde (Chapitre 1)

08:25 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

27/03/2017

L'accordéoniste (Nouvelle extraite du recueil "Ulla Sundström"

08:39 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

25/03/2017

Mon best of poèmes (2)

samain.jpgLe marché

 

Sur la petite place, au lever de l’aurore,

Le marché rit joyeux, bruyant, multicolore,

Pêle-mêle étalant sur ses tréteaux boiteux

Ses fromages, ses fruits, son miel, ses paniers d’œufs,

Et, sur la dalle où coule une eau toujours nouvelle,

Ses poissons d’argent clair, qu’une âpre odeur révèle.

Mylène, sa petite Alidé par la main,

Dans la foule se fraie avec peine un chemin,

S’attarde à chaque étal, va, vient, revient, s’arrête,

Aux appels trop pressants parfois tourne la tête,

Soupèse quelque fruit, marchande les primeurs

Ou s’éloigne au milieu d’insolentes clameurs.

L’enfant la suit, heureuse ; elle adore la foule,

Les cris, les grognements, le vent frais, l’eau qui coule,

L’auberge au seuil bruyant, les petits ânes gris,

Et le pavé jonché partout de verts débris.

Mylène a fait son choix de fruits et de légumes ;

Elle ajoute un canard vivant aux belles plumes !

Alidé bat des mains, quand, pour la contenter,

La mère donne enfin son panier à porter.

La charge fait plier son bras, mais déjà fière,

L’enfant part sans rien dire et se cambre en arrière,

Pendant que le canard, discordant prisonnier,

Crie et passe un bec jaune aux treilles du panier.

 

(Albert Samain)

 

08:52 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

23/03/2017

L'aéronaute embourbé

08:23 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

21/03/2017

Expresso Love

Expresso Love by CCRIDER77280 on Scribd

09:55 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (5)

17/03/2017

Pensées plus ou moins correctes (83)

 

INSATIABLE

« Point de plus grand malheur que d’être insatiable.

Point de pire fléau que l’esprit d’appétit. »

(Tao Te King)

INSIGNIFIANT

« Tout ce qui est mal écrit est insignifiant. »

dutourd.jpg(Jean Dutourd)

INSOUMIS

« Le monde ne sera sauvé, s’il peut l’être, que par des insoumis.)

(André Gide)

INSTANT

« L’instant est béni. Tout le reste est souvenir. »

(Jim Morrison)

INSTITUTION

« Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées régulières. Elles ont déjà constitué une aristocratie de l’argent qui défie les gouvernements. Le pouvoir d’émettre de l’argent devrait être retiré aux banques et redonné au peuple à qui il appartient de droit. »

(Thomas Jefferson)

INSULTE

« Le critique insulte l'auteur : on appelle cela de la critique. L’auteur insulte le critique : on appelle cela de l’insulte. »

(Henry de Montherlant)

INSURRECTION

« Ne jamais jouer avec l’insurrection armée et, quand on la commence, la mener jusqu’au bout. »

(Engels)

 

 

08:41 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

13/03/2017

Le loup et le renard (Nouvelle extraite du recueil "Dorian Evergreen")

09:08 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

11/03/2017

Mon best of poèmes (1)

jacquin.jpgGare à ta tête

 

Gare à ta tête, mon ami,

Gare à ta tête !

Une tête, c’est rond,

Ça tourne

Et ça roule,

Et on la perd !

C’est un accident

Très fréquent,

Beaucoup de gens perdent la tête,

Et ceux-là même qui l’avaient le plus solidement attachée

Entre les deux épaules !

La tête tourne

Et roule

Et ils la perdent

Et ils sont les seuls

À ne pas s’en apercevoir…

Horreur !

Ils vont par le monde

Sans tête !

Et tout ça…

Tout ça

Parce qu’ils ont eu tout à coup

Un peu plus d’argent

Un peu plus de talent

Un peu plus de chance

Qu’il n’eut fallu peut-être.

Alors,

Gare à ta tête, mon ami,

Gare à ta tête !

 

(Albert Jacquin)

 

08:46 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)