Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2018

Poèmes pour petits et grands (50)

brassens.jpgChanson pour l’Auvergnat

 

Elle est à toi cette chanson

Toi l’Auvergnat qui sans façons

M’as donné quatre bouts de bois

Quand dans ma vie il faisait froid

Toi qui m’as donné du feu quand

Les croquantes et les croquants

Tous les gens bien intentionnés

M’avaient fermé la porte au nez

Ce n’était rien qu’un feu de bois

Mais il m’avait chauffé le corps

Et dans mon âme il brûle encore

À la manière d’un feu de joie.

Toi l’Auvergnat quand tu mourras

Quand le croque-mort t’emportera

Qu’il te conduise à travers ciel

Au père éternel.

 

Elle est à toi cette chanson

Toi l’hôtesse qui sans façons

M’as donné quatre bouts de pain

Quand dans ma vie il faisait faim

Toi qui m’ouvris ta huche quand

Les croquantes et les croquants

Tous les gens bien intentionnés

S’amusaient à me voir jeuner

Ce n’était rien qu’un peu de pain

Mais il m’avait chauffé le corps

Et dans mon âme il brûle encore

À la manière d’un grand festin.

Toi l’hôtesse quand tu mourras

Quand le croque-mort t’emportera

Qu’il te conduise à travers ciel

Au père éternel.

 

Elle est à toi cette chanson

Toi l’étranger qui sans façons

D’un air malheureux m’as souri

Lorsque les gendarmes m’ont pris

Toi qui n’as pas applaudi quand

Les croquantes et les croquants

Tous les gens bien intentionnés

Riaient de me voir amener

Ce n’était rien qu’un peu de miel

Mais il m’avait chauffé le corps

Et dans mon âme il brûle encore

À la manière d’un grand soleil.

Toi l’étranger quand tu mourras

Quand le croque-mort t’emportera

Qu’il te conduise à travers ciel

Au père éternel.

 

(Georges Brassens)

08:27 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

15/08/2018

Pensées plus ou moins correctes (131)

rougement.jpgMYTHE

« Un mythe n’a pas d’auteur et son origine doit être obscure. Et son sens même l’est en partie. Mais le caractère le plus profond du mythe, c’est le pouvoir qu’il prend sur nous, généralement à notre insu. »

(Denis de Rougemont)

NAÏVETE

« En permettant aux uns de duper les autres, la naïveté est un élément trop capital du bonheur humain, pour qu’on ne lui doive pas de l’indulgence. »

(Henry de Montherlant)

NARCISSE

« Les hommes, ces Narcisses, se mirent toujours un peu eux-mêmes dans les admirations qu’ils ont. »

(Jules Barbey d'Aurevilly)

09:07 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

12/08/2018

Le dernier des Spartians (roman)

08:37 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

10/08/2018

Les animaux malades de la taxe (Fable)

08:48 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

07/08/2018

Poèmes pour petits et grands (49)

vicaire.jpgUne fée

 

Ah ! C’est une fée

Toute jeune encor.

Ah ! C’est une fée

De lune coiffée.

 

À sa robe verte,

Un papillon d’or,

À sa robe verte

À peine entrouverte.

 

Elle va légère

Au son du hautbois

Elle va légère

Comme une bergère.

 

Elle suit la ronde

Des dames du bois,

Elle suit la ronde

Qui va par le monde.

 

(Gabriel Vicaire)

08:20 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

05/08/2018

Pensées plus ou moins correctes (130)

MUSIQUE

« La musique est le plus immédiat, le plus éphémère des arts. Elle n’existe que le temps où sonne l’instrument, puis, d’un seul coup, elle disparaît à jamais sans laisser de trace. Et pourtant rien ne contamine les hommes plus rapidement que la musique, rien ne blesse plus profondément ni ne guérit plus lentement. Une mélodie qui a su te toucher reste à jamais à tes côtés. C’est l'essence du beau. Je pensais que, grâce à elle, je pouvais guérir la laideur de l’âme. »

(Dmitry Glukhovsky)

nietzsche.jpg« Sans la musique, la vie serait une erreur. »

(F. Nietzsche)

« De la musique avant toute chose. »

(Paul Verlaine)

« La musique est du bruit qui pense. »

(Victor Hugo)

MYSTIQUE

« Les Français veulent se donner l’impression qu’ils possèdent encore une mystique. D’où tant de discours. Ils n’ont plus de mystique, ils n’ont plus que les mots. Les Français sont vides. »

(Louis Ferdinand Céline)

« La mystique c’est quand on meurt pour la République ; la politique quand on en vit. »

(Charles Péguy)

« Les grands mystiques ont été généralement des hommes et des femmes d’action d’un bon sens supérieur. »

(Bergson)

09:02 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

30/07/2018

Les Faux As (Roman)

Les Faux As by CCRIDER77280 on Scribd

<iframe class="scribd_iframe_embed"

Les faux As

version papier

http://www.thebookedition.com/fr/les-faux-as-p-43273.html

version ebook

https://www.amazon.fr/Faux-As-Bernard-VIALLET-ebook/dp/B0...

09:21 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

27/07/2018

Poèmes pour petits et grands (48)

Le ciel est dans la rivière

 

Le ciel est dans la rivière

Avec les arbres, les joncs,

Les nuages, la lumière

Et le toit de la maison.

 

Un chemin monte au village

Tourne au centre et redescend,

Et les pins du paysage

L’accompagnent sous le vent.

 

Le crépuscule commence.

Le vent clair s’est endormi.

Le soir se glisse en silence

Et regarde autour de lui

 

Si les collines sont brunes,

Si les chemins sont brouillés,

Et si flotte un clair de lune

Au sommet des peupliers.

 

(Gabriel-Joseph Gros)

08:50 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

25/07/2018

Pensées plus ou moins correctes (129)

MOUTON

« Si le Peul fait paître des moutons, c’est qu’il n’a pas de bœufs. »

(Proverbe africain)

mirbeau.jpg« Les moutons vont à l’abattoir. Ils ne disent rien, et ils n’espèrent rien. Mais du moins ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bêtes que les bêtes, plus moutonnier que les moutons, l’électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des Révolutions pour acquérir ce droit. »

(Octave Mirbeau)

MUET

« Si Dieu reste muet à vos appels, c’est parce qu’il s’exaspère de vos incessantes questions. »

(Henri Gougaud)

MUR

« Les murs des cimetières sont une dépense inutile. Ceux qui sont dedans ne peuvent en sortir et ceux qui sont à l’extérieur ne veulent pas y entrer. »

(Mark Twain)

08:33 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

22/07/2018

Expresso Love (Roman)

Expresso Love by CCRIDER77280 on Scribd

version papier

https://www.amazon.fr/Expresso-Love-Bernard-Viallet/dp/14...

version ebook

https://www.amazon.fr/Expresso-Love-Bernard-Viallet-ebook...

09:13 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)