Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2018

Les godasses (Sketch)

08:50 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

17/06/2018

Poèmes pour petits et grands (44)

coppée.jpgEtoiles filantes

 

Dans les nuits d’automne, errant par la ville,

Je regarde au ciel avec mon désir,

Car si, dans le temps qu’une étoile file,

On forme un souhait, il doit s’accomplir.

 

Enfant, mes souhaits sont toujours les mêmes :

Quand un astre tombe, alors, plein d’émoi,

Je fais de grands vœux afin que tu m’aimes

Et qu’en ton exil tu penses à moi.

 

À cette chimère, hélas ! je veux croire,

N’ayant que cela pour me consoler.

Mais voici l’hiver, la nuit devient noire,

Et je ne vois plus d’étoiles filer.

 

(François Coppée)

08:34 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

15/06/2018

Pensées plus ou moins correctes (125)

hemingway.jpgMORAL

« Est moral ce qui fait qu’on se sent bien et immoral ce qui fait qu’on se sent mal. »

(Ernst Hemingway)

MORALE

« Sans la morale, les empires, royaumes et principautés ne sont qu’entreprises de brigandage. »

(Saint Augustin)

« La morale est comme les régimes : elle interdit tout ce qui est bon. »

(Fernand Vanderem)

MORALITE

« Celui qui ne porte sa moralité que comme son meilleur vêtement ferait mieux d’être nu. »

(Kahlil Gibran)

« La moralité est l’attitude que nous adoptons vis-à-vis des personnes que nous ne pouvons pas sentir. »

(Oscar Wilde)

08:20 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

10/06/2018

Le cours du blé est en hausse (Nouvelle)

08:40 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

07/06/2018

Poèmes pour petits et grands (43)

yard.jpgLe chemin

 

Plein de silence, embaumé

Du chaud parfum de la terre,

C’est un chemin solitaire

Du village bien-aimé.

 

Il quitte les vieilles rues

Pour s’en aller dans les bois ;

C’est le chemin des charrois,

Des troupeaux et des charrues.

 

Un bonhomme de chemin

Qui passe entre les chaumières,

Lentement, à la manière

Des trop vieux sans lendemain.

 

Il s’attarde sous les branches,

Entre les fossés des cours,

Et fait de jolis détours

Vers le seuil des maisons blanches.

 

(Francis Yard)

08:27 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

05/06/2018

Pensées plus ou moins correctes (124)

nietzsche.jpgMONSTRE

« Celui qui doit combattre des monstres doit prendre garde de ne pas devenir monstre lui-même. Et si tu regardes dans un abîme, l’abîme regarde aussi en toi. »

(Nietzsche)

« Il ne sert à rien d’être un monstre si on n’est pas doublé d’un théoricien du monstrueux. »

(Cioran)

MONTER

« Le plus difficile n’est pas de monter mais en montant de rester soi. »

(Jules Michelet)

MOQUERIE

« Moquerie est souvent indigence d’esprit. »

« Esprit moqueur, petit esprit. La moquerie est la fiente de l’esprit critique. »

(Pierre Reverdy)

02/06/2018

Bienvenue sur Déliciosa (Roman)

09:00 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

30/05/2018

La reine froide (Nouvelle)

08:35 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

27/05/2018

Poèmes pour petits et grands (42)

Ponge.jpgConception de l’amour en 1928

 

Je doute que le véritable amour comporte du désir ; de la ferveur, de la passion. Je ne doute pas qu’il ne puisse naître que d’une disposition à approuver quoi que ce soit, puis d’un abandon amical au hasard, ou aux usages du monde, pour vous conduire à telles ou telles rencontres ; vivre que d’une application extrême dans chacune de ces rencontres à ne pas gêner l’objet de vos regards et à le laisser vivre comme s’il ne vous avait jamais rencontré ; se satisfaire que d’une approbation aussi secrète qu’absolue, d’une adaptation si totale et si détaillée que vos paroles à jamais traitent tout le monde comme le traite cet objet par la place qu’il occupe, ses ressemblances, ses différences, toutes ses qualités; mourir enfin que par l’effet prolongé de cet effacement, de cette disparition complète à ses yeux — et par l’effet aussi de l’abandon confiant au hasard dont je parlais d’abord, qu’il vous conduise à telles ou telles rencontres ou vous en sépare aussi bien.

 

(Francis Ponge)

08:53 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)

25/05/2018

Pensées plus ou moins correctes (123)

poulet.jpgMONDIALISME

« Le mondialisme, invention de l’abstraite pensée bourgeoise, ouvrira tôt ou tard vers la guerre des races. »

(Robert Poulet)

MONOPOLE

« Savez-vous ce que c’est que le monopole d’enseignement de l’Etat tel qu’il s’est exercé jusqu’à nos jours ? Rien d’autre que le communisme intellectuel. C’est opérer dans le domaine de la conscience et de l’esprit, précisément ce que le communisme veut faire dans le plan matériel. Qu’est-ce en effet que le communisme ? C’est la doctrine par laquelle l’Etat se substitue aux propriétaires pour gouverner et diriger la propriété. Eh bien, le monopole de l’enseignement, c’est la doctrine par laquelle l’Etat se substitue au père de famille pour enseigner, pour élever ses enfants. Eh ! Quoi, Messieurs ! Vous croyez que lorsque vous aurez détruit cette forteresse de la liberté individuelle dans le cœur et l’esprit de l’homme vous pourrez maintenir dans l’ordre matériel cette forteresse de la liberté qu’est la propriété ? (…) C’est toujours la même idée fatale qui proclame l’omnipotence de l’Etat et le sacrifice de l’individu à la société. »

(Montalembert)

09:05 Publié dans Concept | Lien permanent | Commentaires (0)